Une proposition de loi vise à interdire les rave parties dans les PNR et les sites Natura 2000

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Plusieurs députés parmi lesquels Philippe Ménard (UMP, Finistère), Thierry Mariani (UMP, Vaucluse) et Jacques Pélissard (UMP, Jura), par ailleurs président de l'Association des maires de France, ont déposé le 19 septembre une proposition de loi visant à interdire l'organisation de rave parties, de free parties et de Teknivals dans les parcs nationaux, les parcs naturels régionaux (PNR) et les sites Natura 2000 en raison de leur caractère de "zones sensibles à protéger".
Les auteurs de la proposition soulignent dans l'exposé des motifs que si la sécurité des personnes et des biens privés est aujourd'hui prise en compte dans l'organisation de ces rassemblements, la question de leur impact sur l'environnement "n'est quasiment jamais abordée". Tout au plus le ministère de l'Ecologie "veille à ce que tous les rassemblements de personnes susceptibles de porter atteinte à l'environnement, qu'il s'agisse de rave parties ou de manifestations ludiques ou sportives, ne soient autorisés qu'après évaluation de leur impact éventuel sur les milieux naturels (...)". Or, "ces manifestations relevant actuellement d'un régime de déclaration et non d'autorisation, il est extrêmement difficile de procéder à ces évaluations", constatent les députés. Ils proposent donc que "lorsque les lieux d'organisation de ces manifestations présentent un caractère environnemental de premier ordre, ces dernières ne puissent pas être autorisées".

 

A.L.


Pour aller plus loin