Territoires Conseils

Quels sont les critères permettant de considérer qu'un chemin rural est affecté à l'usage du public ?

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

Constat

Concernant les voies du domaine privé de la commune, et plus particulièrement les chemins ruraux, la question qui se pose souvent est de savoir comment procéder afin de les céder. La procédure de cession édictée par le code rural et de la pêche maritime à l’article L161-10 précise, de prime abord et en condition sine qua non, que le chemin ne doit plus être affecté à l’usage du public. La présomption d’affectation à l’usage du public permet donc de s’opposer à une décision communale d’aliénation dudit chemin.

Réponse

L’affectation à l’usage d’un chemin rural est présumée, notamment par l'utilisation du chemin rural comme voie de passage ou par des actes réitérés de surveillance ou de voirie de l'autorité municipale.

Une décision du Conseil d’Etat en date du 3 décembre 2012, consacre le principe qu’un seul des éléments édictés suffit à qualifier l’affectation à l’usage du public. En l’espèce, le chemin rural était d’une longueur limitée et était devenu voie sans issue. Il n’était emprunté que par des riverains afin d’accéder à leur propriété, mais était entretenu par la commune par des actes de surveillance et de voirie (chemin rural fauché et en partie revêtu d'un enrobé). C’est ce deuxième point qu’a retenu le Conseil d’Etat.

Le Conseil d’Etat va dans le sens d’une décision de la Cour de cassation en date d’avril 2007.
Le juge appréciera donc si le chemin est affecté à une circulation générale et continue, ou si la commune a accompli des actes réitérés de surveillance ou de voirie sur ces chemins.
Le juge pourra également apprécier si le chemin en question est inscrit sur un plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée.
 

Références :
Article L161-2 du code rural et de la pêche maritime.
Article L161-10 du code rural et de la pêche maritime.
Conseil d’Etat, 3 décembre 2012, n°344407.
Cour de cassation, chambre civile 3, Audience publique du mercredi 4 avril 2007, N° de pourvoi : 06-12078.
CAA de DOUAI, 25 juin 2015, n° 15DA00127.