Territoires Conseils

Le village de Tilhouse transforme une maison de bourg en habitat partagé pour seniors (65)

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

Une grande maison de bourg en habitat partagé
© DR | Une grande maison de bourg en habitat partagé

À cause de leur maison inadaptée, trop isolée mais aussi de l’éloignement de leurs familles, plusieurs personnes âgées de Tilhouse (Hautes-Pyrénées, 223 habitants) ont dû partir en Ehpad alors qu’elles n’étaient pas dépendantes. Pour éviter ces situations rarement choisies, la municipalité a acquis et aménagé une grande maison de bourg en habitat partagé. Une famille est logée à l’étage pour veiller sur les résidents et la formule fonctionne !

C’est à la suite du départ de plusieurs personnes âgées de la commune vers des Ehpad, parfois distants, que la municipalité de Tilhouse en Hautes-Pyrénées a commencé à réfléchir à une solution d’accueil de proximité. "Ces personnes âgées n’étaient pas dépendantes mais juste isolées, dans des maisons peu adaptées, ou encore, loin de leur famille qui ne pouvait pas réagir rapidement en cas de chute par exemple", explique la maire, Joëlle Abadie. "Ces personnes partent sans l’avoir vraiment choisi, vers des établissements éloignés de leur environnement familier. C’est une vraie rupture. Ce sont en outre des solutions très coûteuses pour la famille." Fin 2011, une maison se libère dans le bourg, l’opportunité pour approfondir le projet.

Trois studios et un espace partagé

"Nous avons consulté les habitants (réunions, discussions informelles...) et rencontré des familles qui font de l’accueil familial pour connaître les besoins et voir ce que nous pouvions développer. L’accueil familial semblait lourd et insuffisamment souple à nos yeux, nous nous sommes donc tournés vers un aménagement de la maison que la municipalité a acquise en 2012." La réflexion est menée avec la MSA pour prendre la forme d’un habitat collectif et intergénérationnel appelé La Marotte. La mairie assure néanmoins le suivi des travaux de A à Z. Trois studios de 25 à 36 m2 sont aménagés au rez-de-chaussée avec un coin cuisine et une salle de bain. Une salle commune, équipée d’une cuisine équipée et d’un congélateur partagé, communique avec les trois logements.

Discussions et partage dans l’élaboration du projet

En plus des réunions avec la population et des discussions menées avec la MSA pour l'élaboration du projet, la Caisse de retraite Carsat, le service personnes âgées du conseil départemental, du Clic local (centre local d'information et de coordination en gérontologie), ou encore de l’Adil, ont enrichi le projet.

Une famille à l’étage rassure les résidentes âgées

À l’étage, un appartement de 120 m2 est réhabilité pour recevoir une famille "bienveillante" vis-à-vis des locataires âgées. "Nous l’avons trouvée par le bouche-à-oreille. C’est un pompier de la commune voisine qui recherchait un logement proche de la caserne." Comme il n’est pas possible de stipuler sur un bail locatif cette demande d’attention vis-à-vis des résidentes du rez-de-chaussée, c’est par contrat moral que le pompier s’est engagé à leur rendre chaque jour une petite visite. Ceci en contrepartie d’un loyer mensuel raisonnable de 500 euros. Il a également accepté d’être le premier de la liste de la téléassistance en cas de besoin. "C’est arrivé une seule fois en un an et demi", témoigne l’édile. Une présence discrète donc mais rassurante. À côté de ce logement, un appartement de 60 m2 a aussi été aménagé et meublé pour recevoir les familles des résidents contre une participation aux charges (50 euros le week-end, forfait possible à la semaine).

Gestion et entretien assurés par le CIAS

L’achat et les aménagements de la maison ont représenté un budget de 800.000 euros pour la municipalité qui a été soutenue à hauteur de 50% par le département, la région, l’État et la Carsat. Les loyers de tous les logements (dont les studios de 385 à 450 euros/mois) permettent à la commune de prendre en charge les mensualités des prêts contractés (dont un prêt à taux zéro de la Carsat) pour les 50% restants. Si la maison appartient à la municipalité, sa gestion, son animation et son entretien sont assurés par le CIAS de la communauté de communes des Baronnies qui s’occupe déjà d’une Marpa (voir encadré). Il conserve pour cela une petite part des loyers qu’il est chargé de percevoir au nom de la commune.

Un lieu qui bouge !

Les trois résidentes ont rapidement été trouvées par une information diffusée dans la presse locale ainsi que le bouche-à-oreille. Elles ont pu s’y installer à la fin de l’été 2016. "Cette formule collective d’hébergement est très stimulante pour les résidentes. Elles s’entraident, font des parties de jeux de société ensemble, participent aux activités proposées par le CIAS." Située au cœur du village, la maison est aussi un lieu de rencontre et d’animation avec les habitants, toujours avec l’accord des résidentes. Durant l’été 2017, un chantier jeune a été organisé pour réhabiliter une ancienne volière du jardin de la maison. Un grand apéritif ouvert à la population s’y est aussi tenu durant la fête du village. Les assistantes maternelles du village viennent chaque semaine leur rendre visite avec les enfants dont elles ont la garde. Un succès qui suscite la curiosité des municipalités alentour…

Les maisons d'accueil rurales pour personnes âgées (Marpa)
Les Marpa sont des maisons de retraite implantées en milieu rural. Imaginées par la Mutualité sociale agricole (MSA) au milieu des années 1980, elles ont pour but de permettre aux personnes âgées issues de milieu rural de continuer à vivre dans leur environnement familier. Il existe près de 130 Marpa.

 

Contacts

Commune de Tilhouse
35, route des Baronnies
65130 Tilhouse

Tél. : 05 62 39 10 49
Courriel : tilhouse.mairie@wanadoo.fr
Nombre d'habitants : 223

  • Joëlle Abadie
  • Maire