Territoires Conseils

Ruissellement agricole : des boudins de coco pour lutter contre l'érosion (59)

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

Sensibilisation des agriculteurs à l'érosion des sols
© DR | Sensibilisation des agriculteurs à l'érosion des sols

L'Union syndicale d'aménagement hydraulique du Nord (Usan) entretient et aménage les cours d'eau pour prévenir les inondations. En 2016, les élus de l’Usan ont décidé de recruter un technicien dédié pour sensibiliser les agriculteurs à des actions de protection.

Dans les Flandres, la lutte contre les inondations passe par l'aménagement de zones d’expansion des crues. Ces ouvrages, qui coûtent à la collectivité plusieurs centaines de milliers d'euros, ont prouvé leur efficacité à condition qu'ils ne s'envasent pas. Or les remembrements de première génération, effectués dans les années 1960, ont favorisé les coulées de boues.

Protéger les terres agricoles

Sur les coteaux à forte pente, en amont des cours d'eau, les pluies ravinent les sols qui ne sont pas protégés. Le limon est arraché et glisse jusque dans les rivières. Les agriculteurs perdent ainsi le meilleur de la terre et les aménagements hydrauliques s'envasent, ce qui réduit leur efficacité. "En 2009, l'Usan a pris le taureau par les cornes, explique son président, Étienne Bajeux. Avec la chambre d'agriculture nous avons lancé des campagnes de sensibilisation à l'érosion des sols auprès des agriculteurs."

Convaincre des vertus de l'hydraulique douce

Les exploitants se sont vu proposer l'implantation d'ouvrages légers tels que la plantation de haies, l'installation de fascines, de boudins de coco... Tous ont pour objectif de retenir l'eau et les terres arables. Ces aménagements sont réalisés sur la base du volontariat, l'Usan prend à sa charge leur réalisation et leur entretien, les agriculteurs fournissent les terrains sans contrepartie.
Les premières actions menées par l'Usan n'ont pas été très bien perçues par les agriculteurs, qui y voyaient avant tout de nouvelles contraintes. Pourtant, le syndicat a persévéré, intensifiant même son action.

Un technicien dédié

En 2016, les élus de l'Usan ont décidé de recruter un technicien érosion pour accompagner les agriculteurs. Le directeur du service prévention des inondations, Mathieu Parat, résume le profil de ce poste : "Nous cherchions quelqu'un qui connaisse bien le territoire et qui ait un bon contact avec les agriculteurs. C'est ainsi que nous avons sélectionné Amaury George, qui travaille pour le syndicat depuis 1999. Il vient du secteur des parcs et jardins, a travaillé sur les chantiers verts et s'est réorienté vers un travail de technicien. Il a intégré notre équipe en janvier 2016."

Les vertus de l'exemplarité

Amaury George s’est appuyé sur le site de Saint Jans Cappel, au pied des Monts des Flandres, le premier aménagé en utilisant ces techniques. Régulièrement, il organise des visites de terrain auxquelles sont conviés agriculteurs et élus. "C'est une petite révolution, constate-t-il, ces quarante dernières années la démarche des agriculteurs était d’arracher des haies et de cultiver des parcelles toujours plus grandes en envoyant l'eau le plus loin et le plus vite possible. Aujourd'hui, on leur demande au contraire de retenir l'eau. Cela exige d'être convaincant."

Approche intégrée du risque d'inondation

Tous les partenaires de l'Usan, qu'il s'agisse de la chambre d'agriculture, de l'agence de l'eau ou de l'Europe (qui subventionne l'action du syndicat à travers un programme Interreg), sont d'accord sur l'importance d'adopter une approche intégrée du risque d'inondation. L'aménagement de zones d'expansion des crues doit se conjuguer avec des ouvrages en amont des cours d'eau et avec des dispositifs en aval, dans les villages et les centres-bourgs. Il faut en effet envisager l'aménagement du territoire en gardant présent à l'esprit que, malgré toutes les précautions prises, une inondation est toujours possible.

Contacts

Union syndicale d'aménagement hydraulique du Nord (USAN)
5 rue du Bas, CS70007, Radinghem-en-Weppes
59481 Haubourdin cedex

Tél. : 03 20 50 24 66
Nombre de communes : 134

  • Étienne Bajeux
  • Président et premier adjoint de Radinghem-en-Weppes
  • etienne@bajeux.com
  • Mathieu Parat
  • Directeur du service prévention des inondations
  • mparat@usan.fr