Territoires Conseils

Le retour des hérons dans les étangs royaux de Ville-d'Avray

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

Génie végétal
© Association Espaces | Génie végétal

La commune de Ville-d'Avray, dans les Hauts-de-Seine, travaille à la renaturation de ses rigoles et étangs, classés monuments historiques. Pour ce faire, depuis dix ans, elle subventionne une association d'insertion par l'écologie urbaine. Les résultats sont au rendez-vous.

En 1680, Monsieur, frère du roi, fait réaliser par André Le Nôtre un système hydraulique complexe destiné à alimenter en eau son château de Saint-Cloud. Un étang existe à Ville-d'Avray, en amont du château, il en fait creuser un second, ainsi que des kilomètres de rigoles qui drainent les eaux de pluie de la forêt toute proche. Un aqueduc achemine l'eau des étangs jusqu'aux domaines royaux.
Aujourd'hui, le système hydraulique a perdu sa vocation d'origine, mais rigoles et étangs sont toujours là.

Compétences très partagées

Les étangs sont gérés par le ministère de la Culture, via le Centre des monuments nationaux qui en confie la responsabilité à l’administrateur du domaine national de Saint-Cloud. La forêt est gérée par le ministère de l'Agriculture, par le biais de l'Office national des forêts. La ville, pour sa part, a la charge d’entretenir les abords des étangs.
Jusqu'en 2007, Ville-d'Avray (11.419 habitants) confiait ce travail à une société d'entretien des espaces verts qui le traitait comme un parc urbain : pelouses tondues et arbustes au cordeau.

Insertion par l'écologie urbaine

C'est à l'occasion d'un comité de pilotage annuel au domaine national de Saint-Cloud que l'adjointe au maire de Ville-d'Avray, déléguée à la culture, à la vie associative et au commerce, Elisabeth Franck de Préaumont, rencontre l'association Espaces, "qui a une double mission, explique-t-elle. Elle réinsère des personnes en difficulté et entretient de façon écologique de nombreux espaces de nature dans le département. Ville-d'Avray soutient l'association depuis sa création, et nous étions désireux d'aller plus loin".

Reconstituer l’écrin naturel des étangs…

Une convention d'objectif est signée en décembre 2007 entre la ville, le domaine national de Saint-Cloud et l'association Espaces. La volonté de tous les acteurs est de restaurer le système hydraulique imaginé par Le Nôtre et permettre à la nature de reprendre, en partie, ses droits.
Il s’agit notamment d’entretenir en gestion différenciée les abords des étangs, de lutter contre les espèces invasives, de réaliser la collecte des déchets (510 sacs de 100 litres évacués en 2015), de restaurer par génie végétal les berges des étangs et d’entretenir les rigoles de la forêt de Fausses-Reposes. L’équipe du chantier d’insertion travaille également à l’arrachage d’une espèce invasive, les lauriers du Caucase (à l’aide des deux chevaux de l’association !), pour les remplacer par des espèces locales favorables à la biodiversité des étangs.

… et remplacer les pieux de soutènement par des plantes

L'équipe d’Espaces compte huit personnes en insertion sous la responsabilité d'un chef de chantier. "Nous ne pouvions pas tout faire d'un coup, explique le technicien rivière de l'association, Damien Février. Le chantier s'est organisé sur plusieurs années afin de remettre en fonction les huit kilomètres de rigoles et les mares qui alimentent les étangs. Nous supprimons également le tunage, ces pieux de bois qui maintiennent les berges, et nous le remplaçons par des plantes qui favorisent l'interface terre-eau."

Renouveau de la biodiversité

Souvent ce type d'aménagement entre dans le cadre d'une politique de prévention des inondations (Gemapi). Ce n'est pas le cas à Ville-d'Avray, mais dix années de travail de l'association Espaces ont permis un regain de biodiversité. Les rigoles apportent aux étangs une eau plus abondante et de meilleure qualité. La restauration des berges a permis à la faune et à la flore de se développer et, de l'avis de tous, c'est une réussite. "Ce à quoi il faut faire attention, précise Elisabeth Franck de Préaumont, c'est à bien communiquer. Les premières années, certains riverains se sont plaint que les abords des étangs n'étaient plus entretenus. Aujourd'hui, tout le monde se réjouit que les étangs aient un aspect plus naturel. La présence des hérons n'y est pas pour rien."

Chiffres clefs du chantier d'Espaces
Budget (matériel et main-d’œuvre compris)
Rigoles et mares : 50 K€ (8km de rigoles + 3 mares) entretien sur une année ;
Abords des étangs : 72 k€ (ensemble des deux étangs) entretien sur une année ;
Restauration : environ 1.000 €/ml de berge restaurée.

Partenaires du chantier :
Agence de l’eau Seine-Normandie (AESN)
Conseil régional d’Ile-de-France (CRIF)
Centre des monuments nationaux (CMN)
Office national de la forêt (ONF)
Conseil départemental des Hauts-de-Seine (CD92)
Service des fontaines de Versailles
Commune de Ville-d'Avray, qui subventionne l'association à hauteur de 18.000 € /an (dont 16.000 € pour le chantier Rigoles et étangs).

Contacts

Commune de Ville-d'Avray
13, rue de Saint-Cloud
92410 Ville-d'Avray

Tél. : 01 41 15 88 88
Site officiel : http://www.mairie-villedavray.fr


Pour aller plus loin