Enseignement artistique et culturel - Lancement de l'expérimentation "ville 100% EAC"

Publié le 18/09/2018

Les ministères de la Culture et de l'Éducation nationale expérimentent les "villes 100% EAC" dans dix communes pilotes, dans le cadre du plan gouvernemental "A l’école des arts et de la culture" présenté au musée Rodin le 17 septembre. Le ministère de la Culture aidera à identifier les projets culturels, celui de l'Éducation nationale mobilisera les écoles, tous deux délivreront un label "EAC", et les collectivités financeront les projets.

Françoise Nyssen a prévu de se rendre ce mercredi 19 septembre à Bessancourt, pour lancer l'expérimentation "ville 100% EAC" dans cette commune pilote du Val-d'Oise de 6.800 habitants située à l'orée de la forêt de Montmorency. Son ambition est de "faire de l'éducation artistique et culturelle (EAC) un acquis pour 100% des enfants de Bessancourt", en s'appuyant localement sur "la communauté pédagogique et les acteurs culturels".
Bessancourt est l'une des dix villes laboratoires "100 % EAC" accompagnées tout au long de cette année scolaire 2018-2019 par le ministère de la Culture et le ministère de l'Éducation nationale, dans le cadre du plan gouvernemental en faveur de l'éducation artistique et culturel. Intitulé "A l’école des arts et de la culture", ce plan a été présenté au musée Rodin, par Françoise Nyssen et Jean-Michel Blanquer, le 17 septembre. Il vise à "permettre à tous les enfants et à tous les jeunes de bénéficier d’un parcours cohérent de 3 à 18 ans, c’est-à-dire de l’entrée à l’école maternelle à l’octroi du Pass Culture". Il a pour principe "la mise en cohérence éducative des différents temps de l’enfant : scolaire, périscolaire et extrascolaire" (il s'appuiera ainsi sur le "plan Mercredi" qui se met en place au niveau national en cette rentrée scolaire 2018, voir notre article du 31 août 2018).

2 heures de pratique artistique hebdomadaire

Les dix villes laboratoires "100% EAC" s’engagent à ce que, sur leur territoire, "100% des enfants bénéficient d’ici 2020 d’un projet EAC structurant chaque année, avec un équivalent de 2 heures de pratique artistique hebdomadaire dans les écoles et en lien avec les acteurs culturels, et la fréquentation d’œuvres". Pour cela, elles "identifient tous les partenaires possibles en dehors du temps scolaire". Elles pourront s'aider de la future plateforme EAC mise en place à l'initiative des deux ministères. En revanche, pour ce qui est du portage financier, les collectivités "s’engagent financièrement pour la mise en œuvre de ces actions".
Le ministère de la Culture s'engage quant à lui à "apporter un soutien dans l’identification" des partenaires et projets locaux, mais il pourra aussi aider "le cas échéant (à) la dynamisation des projets culturels". L'Éducation nationale s'engage de son côté à "mobiliser les écoles du territoire". Un label pourra être remis par les deux ministères avec le Haut Conseil de l’éducation artistique et culturelle (HCEAC) lorsque la ville sera parvenue à 100% et se sera dotée d’une organisation permettant de le maintenir.
Le HCEAC est d'ailleurs doté depuis la rentrée 2018 d'un collège représentant ces villes pilotes "100 % EAC". Dans ces territoires expérimentaux, comme le carnet de santé suit l’enfant de sa naissance à sa majorité, le ministère de la Culture et le ministère de l’Éducation nationale vont développer un carnet de l’EAC, dans l’objectif de le généraliser à la rentrée 2019.

Dix villes pilotes à la typologie variée

Mise à part Bessancourt, les neuf autres villes pilotes "100% EAC" ont des typologies très variées. Deux villes sont situées dans des départements qui expérimentent déjà le Pass Culture : La Courneuve (42.000 habitants, Seine-Saint-Denis) et Quimper (63.000 habitants, Finistère). Deux communes sont situées dans les Côtes d'Armor - Guingamp (6.900 habitants) et Saint-Brieuc (45.000 habitants), ce qui nous fait trois communes bretonnes. Il y a une grande ville avec Metz (390.000 habitants) et une ville moyenne avec Château-Thierry (14.000 habitants, Aisne). Deux villes du sud de la France font également partie de l'expérimentation : Carros (12.000 habitants) qui est située dans la métropole Nice Côte d'Azur, et Château-Arnoux-Saint-Auban (5.000 habitants), commune de Provence-Alpes Agglomération. Elles pourront se rapprocher de Cannes qui a déjà expérimenté "Cannes 100% EAC" l'an dernier.
A noter que le ministère de la Culture initie aussi une nouvelle forme de conventionnement, non pas avec des collectivités, mais avec des "lieux polyvalents" en leur confiant une mission d’assurer un 100% EAC sur un territoire donné. Trois conventions sont expérimentées à la rentrée 2018 : la Condition publique à Roubaix, la résidence d'artistes la Chambre d’eau implantée dans les Hauts-de-France et le Centre de créations pour l'enfance de la ville de Tinqueux, dans la Marne.

Lire aussi