Environnement / Energie - Stratégie collectivités : l'Ademe entend développer une "approche client"

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

© Ademe |

Dans sa stratégie pour les collectivités publiée le 30 octobre, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) dit vouloir amplifier son engagement auprès d'elles et notamment des moins investies dans la transition énergétique et écologique (TEE). "La TEE est entrée pour nombre d'exécutifs locaux dans un âge de maturité. Mais les arbitrages sont rendus plus difficiles face à la technicité croissante des projets, la complexité des débats publics conjuguée à des attentes toujours plus fortes de démocratie locale et aux contraintes financières qui pèsent sur l'ensemble des collectivités", explique son président, Arnaud Leroy.
Parmi les points saillants de cette stratégie courant jusqu'en 2022 figurent, outre des mécanismes d'aides et des actions connues, l'ambition d'agir en "tête de réseau" et de mobiliser les intercommunalités et ces EPCI qui sont "les ambassadeurs, coordinateurs et opérateurs de la mise en œuvre de la TEE notamment à travers leurs plans climat (PCAET)". Avec les EPCI déjà bien outillés, elle construira des partenariats intégrés. L'accompagnement s'accentuera avec les moins avancés "en particulier au travers de notre système d'aides incitatif". L'Ademe cible aussi son action sur les régions "chefs de file en matière de planification". Avec l'outre-mer, une stratégie spécifique sera adoptée pour 2019-2021.
Parlant d'"approche client" pour mieux "cerner les attentes des collectivités et utiliser des arguments convaincants en faveur de la TEE", l'Ademe souhaite aussi mieux les connaître, identifier leurs leviers d'actions et, pour ce faire, systématiser les diagnostics cartographiés et consolider les données de ses centres de ressources. Enfin, avec les communes et départements, dotés de compétences "moins stratégiques" en matière de TEE, son intervention directe sera plus limitée.

Lire aussi