En bref - Le projet de loi Elan adopté en commission mixte paritaire

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

La commission mixte paritaire (CMP) réunie mercredi 19 septembre pour examiner le projet de loi Elan ("portant évolution du logement, de l'aménagement et du numérique") est parvenue à un texte commun. L'adoption définitive par les deux assemblées devrait intervenir "dans les prochaines semaines", indique le ministère de la Cohésion des territoires, laissant entendre qu'il n'userait pas de son droit d'amendement.
Parmi les objets de négociation, plusieurs concernent la réforme du secteur HLM. C’est finalement le seuil de 12.000 logements en deçà duquel les organismes HLM devront se regrouper sous trois ans qui a été retenu par la CMP (le gouvernement et l'Assemblée nationale l'avaient fixé à 15.000, le Sénat à 10.000).
Plusieurs mesures touchent à la loi SRU, ainsi que le souhaitait le Sénat. Le maire disposerait d'un droit de veto en cas de vente HLM dans une commune carencée ou déficitaire. Les communes entrant dans le dispositif SRU bénéficieraient de cinq périodes triennales pour atteindre leurs quotas de logements sociaux (15 ans), contre six (18 ans) initialement prévues par les sénateurs. La mutualisation des objectifs SRU serait autorisée à l’échelle intercommunale pour les communes disposant déjà de 20% de logements sociaux (et non pas 15% comme voté au Sénat).
Au chapitre de la construction, la CMP a fixé à 20% la part des logements "accessibles" aux personnes handicapées dans le neuf (les 80% devenant "évolutifs"). Pour rappel, le gouvernement et l'Assemblée nationale avaient mis la barre à 10%, le Sénat à 30%.
Localtis reviendra dans les jours qui viennent sur le contenu de ce nouveau texte qui ne devrait pas être si éloigné de la version finale.

Lire aussi