Mal-logement - Fondation Abbé-Pierre et EDF : 10 ans de partenariat et 5.800 logements rénovés

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

Christophe Robert, DG de la Fondation Abbé Pierre, et Fabrice Gourdellier, représentant d'EDF, le 6 septembre, à la pension de famille des Thermopyles à Paris
© @Abbe_Pierre | Christophe Robert, DG de la Fondation Abbé Pierre, et Fabrice Gourdellier, représentant d'EDF, le 6 septembre, à la pension de famille des Thermopyles à Paris

EDF et la fondation Abbé-Pierre renouvellent leur partenariat pour lutter contre la précarité énergétique. Lancé en 2008 autour du programme "2.000 toits pour 2.000 familles" - devenu en 2012 "Toits d'abord" -, celui-ci est donc prolongé jusqu'en 2020. Ce programme, qui bénéficie du soutien des pouvoirs publics, "vise à rénover de nouveaux logements destinés aux ménages les plus modestes, avec le concours des associations et des bailleurs sociaux". L'objectif affiché par les deux signataires est de "transformer chaque année 600 logements mal isolés et fortement consommateurs d'énergie, en logements d'insertion à haute performance énergétique et environnementale".

5.800 logements bénéficiaires, dont 1.800 en pensions de famille

Le renouvellement de l'accord est également l'occasion de dresser le bilan des dix années de partenariat. Au cours de cette période, plus de 5.800 logements ont bénéficié d'un soutien financier pour leur rénovation énergétique. Sur ce total, environ 1.800 logements sont en pensions de famille, une formule très intéressante dans le cadre du dispositif "Logement d'abord" (insertion par le logement), mais qui peine à décoller. A l'occasion de la signature du nouveau partenariat, Christophe Robert, délégué général de la fondation, et Fabrice Gourdellier, directeur clients particuliers d'EDF, ont d'ailleurs visité une pension de famille à Paris, bénéficiaire du programme (notre photo).
Le financement apporté depuis dix ans est de près de 48 millions d'euros, soit une dépense moyenne de plus de 8.000 euros par logement rénové. Outre le confort apporté par ces travaux de rénovation énergétique, les ménages concernés bénéficient aussi d'une économie importante sur leurs dépenses d'énergie. L'économie moyenne réalisée sur les consommations énergétiques est de 63%, soit un gain sur la facture de l'ordre de 900 euros par an.

Cinquante mille ménages modestes accompagnés chaque année

EDF déploie d'autres actions dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique. Outre sa participation au dispositif du chèque énergie, l'entreprise a formé ses 5.000 conseillers clientèle au traitement des clients les plus en difficulté. Selon Fabrice Gourdellier, "300 conseillers EDF sont mobilisés au quotidien pour accompagner et conseiller ces ménages dans la maîtrise de leurs consommations d'énergie".
Près de 50.000 ménages modestes bénéficient ainsi chaque année d'un accompagnement spécifique sur la maîtrise de leur consommation d'énergie : éco-gestes personnalisés, modalités de paiement adaptées, conseils tarifaires... Les équipes solidarité d'EDF traitent également chaque année plus de 375.000 demandes émanant de travailleurs sociaux, notamment ceux des départements.


Pour aller plus loin

Lire aussi