Fonction publique territoriale - Médiation obligatoire entre les agents et leur employeur : quatre mois de plus pour pouvoir s'engager dans l'expérimentation

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

Les employeurs locaux des 46 départements concernés, ainsi que ceux situés au sein de la métropole de Lyon, ont désormais jusqu'au 31 décembre 2018 pour signer avec le centre de gestion de la fonction publique territoriale dont ils relèvent, une convention en vue d'expérimenter la médiation obligatoire pour les litiges liés à la fonction publique territoriale. C'est ce que prévoit un décret du 25 juillet signé par le Premier ministre et la garde des Sceaux, paru au Journal officiel de ce 26 juillet.
L'expérimentation a été inscrite dans la loi du 18 novembre 2016 de modernisation de la justice du 21e siècle. Il s'agit de la mise en place systématique d'une médiation, préalablement à la saisine du juge, pour les recours contentieux formés par les fonctionnaires à l'encontre des actes relatifs à leur situation personnelle. Un décret du 26 février 2018 et un arrêté du 2 mars ont précisé respectivement les modalités du dispositif et les 46 départements dans lesquels les structures publiques locales peuvent y participer, s'ils le souhaitent.
Dans les départements retenus, le centre de gestion de la fonction publique territoriale assurera la mission de médiation préalable obligatoire. Un ou des agents, rémunérés et placés sous l'autorité hiérarchique de l'établissement public, tenteront de favoriser la résolution amiable des différends opposant les fonctionnaires et leur employeur sur des aspects tels que certains éléments de la rémunération, les refus de détachement ou de placement en disponibilité, les réintégrations, le classement à l’issue d’un avancement de grade ou d’un changement de cadre d'emplois, la formation professionnelle et l’adaptation des postes de travail.
Initialement, les collectivités intéressées par l'expérimentation avaient jusqu'au 31 août 2018 pour conclure une convention avec leur centre de gestion. Selon le gouvernement, ce délai est trop court pour certaines collectivités. Pour que le maximum de celles qui souhaitent s'inscrire dans le dispositif puissent le faire, la date limite d'adhésion a donc été repoussée au dernier jour de cette année.
Le gouvernement n'a pas modifié la date à laquelle l'expérimentation prendra fin. Celle-ci concernera les recours contentieux "susceptibles d'être présentés jusqu'au 18 novembre 2020" à l'encontre des décisions des collectivités "intervenues à compter du 1er avril 2018".

Référence : décret n° 2018-654 du 25 juillet 2018 modifiant le décret n° 2018-101 du 16 février 2018 portant expérimentation d'une procédure de médiation préalable obligatoire en matière de litiges de la fonction publique et de litiges sociaux.
 

Lire aussi