Un guide sur le secteur de la santé face au risque d'inondation

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

© CEPRI |

Le Centre européen de prévention du risque d’inondation (Cepri) vient de publier un guide sur le secteur de la santé face au risque d’inondation. Selon une évaluation datant de 2011, 2.500 établissements de santé étaient recensés en zone inondable. Mais on peut estimer que le nombre de structures de santé potentiellement concerné par une inondation est bien plus important du fait des impacts indirects liés notamment à leurs flux d’approvisionnement (électricité, eau potable, chauffage urbain…) ou à leur accessibilité.
Destiné tout autant aux représentants des collectivités territoriales susceptibles d’accueillir des établissements de santé en zone inondable ou qui seraient impactés par une inondation qu'aux dirigeants de ces établissements ou des agences régionales de santé, le guide commence par analyser le risque dans ses multiples composantes.

Exemples concrets

Il cite plusieurs exemples pour prendre la mesure des situations dramatiques qu'il entraîne. A Saint-Affrique (Aveyron), après une crue éclair, l’hôpital s’est retrouvé sans électricité, sans téléphone, sans sécurité incendie, sans ascenseur, sans cuisine. L’établissement a passé la nuit dans le noir, avec seulement quelques lampes torches, car l’éclairage de secours n’a tenu qu’une heure. Ce n’est que le lendemain matin qu’une alimentation électrique de secours a pu être établie, avant de devoir évacuer l’établissement. Le bilan de l’inondation s’est élevé à 5,4 millions d'euros, dont 2,3 millions d'euros de pertes d’activité. Autre cas de figure catastrophique : à Draguignan, après le passage d'une vague d'eau et de boue, la polyclinique n’avait plus d’eau courante, plus d’électricité, plus de téléphone ni de réseau, plus d’ascenseur, plus de sanitaires, plus de nourriture… Isolé de tout et dans une ville dévastée elle aussi, le personnel a travaillé durant la nuit grâce au matériel sur batterie et à la lumière des lampes de téléphone. Après sa journée de travail, le personnel n’a donc pas pu être relevé et a enchaîné sur cette nuit difficile, puis a dû procéder au matin à l’évacuation des patients sur des brancards par les escaliers.

Outils méthodologiques et identification des bonnes pratiques

Alors que les initiatives du secteur de la santé sur la question des inondations semblent encore assez peu répandues, le nouveau guide du Cepri entend contribuer à une plus grande prise de conscience de l’ensemble des acteurs grâce à des outils techniques et méthodologiques, au partage des retours d’expérience et à l’identification de bonnes pratiques. Il détaille notamment le rôle des différents intervenants, ainsi que les documents réglementaires et autres éléments de cadrage avant de décrire les étapes clés pour réduire la vulnérabilité au risque d'inondation : établissement du pilotage et de l’animation, détermination des scénarios d’inondation de l’établissement, choix des missions prioritaires, analyse des besoins et des ressources disponibles pour réaliser ces missions, orientations et objectifs pour l’élaboration du plan inondation, déclinaison opérationnelle et suivi.

Télécharger