En bref - Formation des chômeurs : la Cour des compte pointe un manque de coordination

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

La gouvernance de la formation des chômeurs est "complexe" et nécessite une meilleure coordination, estime la Cour des comptes dans un rapport réalisé à la demande de l’Assemblée nationale, rendu public le 4 juillet. Le manque de coordination entre acteurs - en particulier l’État et les régions - a tout particulièrement été sensible au moment du plan 500.000 formations lancé par François Hollande en 2016. Un plan "très ambitieux", qui prévoyait de doubler le nombre de demandeurs d’emploi en formation en un an, au lieu de privilégier une stratégie pluriannuelle. L’objectif a été atteint "au prix d’une gestion budgétaire improvisée et d’un suivi imparfait des crédits et de leur utilisation", pointent les magistrats. Le plan a privilégié "la recherche de résultats à court terme", sans permettre de "mesurer de façon précise les coûts et les bénéfices de cet investissement massif dans la formation". Enseignements qui doivent servir aux pactes régionaux pluriannuels, négociés dans le cadre du plan d’investissement dans les compétences (PIC). La cour préconise 6 orientations et 14 recommandations. Elle juge nécessaire d'"élaborer des stratégies communes en matière de formation des demandeurs d’emploi, au niveau national et régional", avec "un socle national d’indicateurs, complétés par des indicateur définis au niveau régional".