Les opérateurs mobiles testent les usages de la 5G

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

Bordeaux, où Bouygues Telecom a installé deux antennes 5G distantes de 10 km et montré plusieurs cas d'usage en conditions réelles devant les journalistes réunis le 3 juillet
© Sébastien Ortola / Rea | Bordeaux, où Bouygues Telecom a installé deux antennes 5G distantes de 10 km et montré plusieurs cas d'usage en conditions réelles devant les journalistes réunis le 3 juillet

Le déploiement des réseaux 5G commencera dès 2019. Cette technologie est notamment dédiée au développement de la smart city.

Le calendrier s’accélère pour le déploiement de la téléphonie de cinquième génération ou 5G / LTE. Après la sélection par l’Arcep de neuf villes pilotes en janvier dernier - Lyon, Bordeaux, Nantes, Lille, Le Havre, Saint-Étienne, Douai, Montpellier et Grenoble - les opérateurs Bouygues Telecom et Orange ont annoncé début juillet l’installation des premières antennes. Ces expérimentations, menées dans la bande des 3,5GHz, ont pour objectifs de tester les équipements techniques, la technologie étant encore en cours de normalisation, mais aussi d’explorer les usages et le modèle économique de la 5G.
A Bordeaux, Bouygues Telecom a ainsi installé deux antennes 5G distantes de 10 km et montré plusieurs cas d’usage en conditions réelles devant les journalistes réunis le 3 juillet au musée d'art contemporain de Bordeaux. Dans le cadre d’une simulation d’intervention d’urgence, un médecin équipé d’un casque de réalité virtuelle a par exemple pu accéder aux données médicales d’un patient tout en étant guidé à distance par un médecin spécialisé. Les participants ont également pu assister au contrôle à distance d’un véhicule connecté et à la transmission de plans dans le cadre d’opérations de télémaintenance d’équipements.

Une technologie dédiée à la ville intelligente

La 5G promet en effet des débits et des temps de latence multipliés par 10 par rapport à la 4G actuelle, ouvrant la voie à des usages industriels et professionnels. Ces performances permettent par exemple la diffusion de vidéo très haute définition, en format 4K, en continu (streaming). La technologie va également permettre la connexion massive d’objets connectés, capteurs et actionneurs. Le groupe Bouygues a du reste annoncé mardi 3 juillet la création de l’accélérateur SmartX_5G pour imaginer avec les acteurs de l’écosystème 5G les usages liés à la smart city, à la smart mobility et au smart building.
De son côté, l’opérateur Orange a annoncé le 3 juillet conduire ses expérimentations 5G à Marseille en plus de celles démarrées à Lille et Douai. SFR-Altice a pour son part obtenu des autorisations pour mener des tests à Toulouse et à Nantes. Le déploiement de la 5G devrait démarrer dès 2019, en vue de la commercialisation des premières offres à partir de 2020.
Le développement de la 5G reste cependant largement dépendant de la libération de fréquences hautes, à très fortes capacité, pour répondre aux besoins industriels. En mai dernier, l’autorité de régulation a lancé une consultation sur la bande 25,5 - 27 GHz - actuellement attribuées au ministère des Armées, au Centre national d'études spatiales et à Météo France - et utilisées notamment pour des faisceaux hertziens. L’autorité a également des visées sur les fréquences de la télévision numérique terrestre (TNT) comme elle l’a exprimé récemment dans son dernier "bilan et perspectives".

Lire aussi