Culture / Tourisme - La fréquentation des sites culturels parisiens a progressé de 6% en 2017

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

Des touristes visitant le musée d'Orsay à Paris devant "la Nuit étoilée" de Vincent Van Gogh
© S. Lambert /HAYTHAM / REA | Des touristes visitant le musée d'Orsay à Paris devant "la Nuit étoilée" de Vincent Van Gogh

L'office du tourisme et des congrès de Paris (OTCP) publie le bilan de la fréquentation des sites culturels parisiens en 2017. Le titre du communiqué - "Les sites culturels parisiens bénéficient de la reprise de la fréquentation touristique" - ne laisse aucun doute sur la tendance qui se dégage de l'an passé. Au demeurant, celle-ci est parfaitement en phase avec l'évolution de l'activité touristique en France en général et en Ile-de-France en particulier (voir nos articles ci-dessous du 6 avril et du 12 juin 2018).

La barre des 70 millions de visiteurs est franchie

L'enquête de fréquentation culturelle menée chaque année par l'OTCP recense les données de fréquentation des musées et monuments parisiens (collections permanentes et expositions) au cours de l'année écoulée. Son édition 2017 porte sur la fréquentation de 62 sites et de 68 expositions temporaires.
Il en ressort que "les sites culturels parisiens ont accueilli 70,2 millions de visiteurs en 2017", soit une progression de 5,9% par rapport à 2016. Selon l'OTCP, "cette performance se caractérise par une forte progression de la fréquentation étrangère. Elle illustre la reprise de la fréquentation touristique de la capitale, qui en 2017 enregistrait un volume record d'arrivées hôtelières" (voir notre article ci-dessous du 6 avril 2018). Sur les treize musées les plus fréquentés, les visiteurs étrangers représentent en effet 53,7% du total.
Si la progression de la fréquentation des sites culturels parisiens est indéniable, le chiffre de 70,2 millions de visiteurs doit toutefois être pris avec certaines précautions. En effet, les deux sites les plus visités de la capitale sont la cathédrale Notre-Dame de Paris et la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, créditées respectivement de 12 millions et 10 millions de visiteurs en 2017, soit 31% du total. Or ces deux sites - gratuits - font l'objet d'une simple estimation, d'ailleurs inchangée par rapport à 2016. C'est aussi le cas pour la chapelle Notre-Dame de la Médaille miraculeuse, créditée de 2 millions de visiteurs et classée au huitième rang.
Du côté des institutions payantes, le musée du Louvre arrive en tête avec 8,02 millions de visiteurs (+14,8%), conservant ainsi sa place de musée le plus fréquenté du monde (le "National Museum of China" à Pékin arrivant toutefois presque à égalité). Viennent ensuite la tour Eiffel (5,93 millions), le centre Pompidou (3,33 millions), le musée d'Orsay (2,99 millions) et la cité des Sciences et de l'Industrie (2,19 millions). Les quinze sites les plus fréquentés affichent tous un nombre de visiteurs à la hausse, à l'exception du centre Pompidou (0,0%) et du musée de l'Armée (-2,4%). Les progressions les plus spectaculaires reviennent à la fondation Louis-Vuitton (+37,2%), au Petit Palais (+32,2%) et au Grand Palais (+24,9%).

Plus de 10 millions de visiteurs pour les expositions temporaires

Du côté des expositions, l'enquête de l'OTCP totalise 10,2 millions de visites en 2017, pour 68 expositions temporaires présentées au sein de 25 sites parisiens. Les 19 expositions ayant accueilli plus de 200.000 visiteurs représentent toutefois, à elles seules, 7 millions de visiteurs et 69% du nombre total d'entrées.
Le top cinq des expositions 2017 est assez inhabituel. Il comprend en effet la fondation Louis-Vuitton (755.184 visiteurs pour "Etre moderne, le MoMA à Paris"), le musée des Arts décoratifs (708.000 visiteurs pour "Christian Dior, couturier du rêve"), le centre Pompidou (620.945 visiteurs pour "David Hockney"), le Grand Palais (467.378 visiteurs pour "Gauguin l'alchimiste") et le musée d'Orsay (453.740 visiteurs pour "Au-delà des étoiles, le paysage mystique de Monet à Kandinsky").
A noter également : le musée d'Orsay classe trois expositions dans les dix premières de 2017 ("Portraits de Cézanne" et "Degas, Danse, Dessins", en plus de celle sur le paysage mystique), tandis qu'une exposition de photographies parvient à se glisser dans les dix premières ("Irving Penn" au Grand Palais).

Une floraison d'atlas et de statistiques

Cette envolée du tourisme culturel à Paris comme en France - qui correspond toutefois pour partie à une reprise après les attentats de 2015-2016 - suscite une floraison d'atlas et d'ouvrages statistiques.
Outre son enquête sur la fréquentation des sites culturels parisiens, l'OCTP publie aussi l'édition 2017 des "Chiffres clés du tourisme à Paris". Celle-ci compile de très nombreuses données sur l'activité touristique dans la capitale, sous différents angles : clientèle touristique, transports, hébergement touristique, loisirs et culture, tourisme d'affaires (voir lien ci-dessous).
De son côté, la direction générale des entreprises (DGE) du ministère de l'Economie et des Finances vient de mettre en ligne, pour la première fois, un remarquable "Atlas du tourisme en France", qui vient compléter son traditionnel "Memento du tourisme" en donnant une traduction cartographique aux statistiques habituelles (voir notre article ci-dessous du 22 juin 2018).
Enfin, Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France, doit présenter, le 28 juin, un "Atlas culturel de la grande couronne" francilienne, couvrant la Seine-et-Marne, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise. Réalisé par l'IAU Ile-de-France, en partenariat avec la Drac et le service Patrimoine et inventaire de la région, l'ouvrage se veut un "panorama de l'offre culturelle dans les intercommunalités de la grande couronne francilienne".

Télécharger

Lire aussi