En bref - Elan : France urbaine et l'ADCF demandent des "garanties" sur la territorialisation des politiques de l'habitat

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

"Comment imaginer que les collectivités soient écartées dans la vente des logements sociaux de leurs territoires qu'elles ont, par ailleurs, contribué à financer et soutenir, y compris via les garanties d'emprunt ou les exonérations de taxes foncières ?", demandent Jean-Luc Moudenc et Jean-Luc Rigaut, les présidents de France urbaine et de l'ADCF, dans un communiqué de presse commun publié en prévision de la seconde lecture du projet de loi Elan au Sénat.
Les deux associations d'élus regrettent "la trop faible place accordée aux collectivités locales, aux métropoles et communautés délégataires des aides à la pierre, dans le processus de recomposition du tissu des organismes de logements sociaux et le dispositif de cession des patrimoines que le projet de loi entend accélérer". Entre les lignes, elles invitent les sénateurs à jeter un œil sur les propositions pour "ancrer les politiques de l'habitat dans nos territoires" qu'elles avaient rédigées avec l'USH et la fédération des EPL (voir notre article du 18 mai 2018).
Le projet de loi devrait être examiné en commission au Sénat à partir du 3 juillet.

Lire aussi