Inclusion numérique - Priorité à la formation et à la mutualisation des outils

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

 La remise du rapport sur l'inclusion numérique à Mounir Mahjoubi le 31 mai
© @mounir | La remise du rapport sur l'inclusion numérique à Mounir Mahjoubi le 31 mai

Dans la foulée de la remise du rapport sur l’inclusion numérique remis fin mai, le secrétariat d’Etat au Numérique a lancé une plateforme proposant une boîte à outils "inclusion numérique" à destination des collectivités locales.

Pour trouver un emploi, un logement, s’inscrire à l’université ou encore demander une aide publique, le numérique est devenu incontournable. Or, selon le rapport remis le 31 mai au secrétaire d’Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi (en lien ci-dessous), plus de 13 millions de Français rencontrent des difficultés dans l’usage des outils numériques. Et au-delà des personnes souffrant "d’illectronisme", 40% des Français se disent angoissés à l’idée de devoir effectuer des démarches administratives en ligne et 34% des habitants des villes moyennes disent ne pas profiter du tout des opportunités d’internet… Et si la "génération internet" est familière du smartphone et des réseaux sociaux, nombreux sont les jeunes à ne pas maîtriser les outils bureautiques et les usages professionnels.

Une demande d’accompagnement non satisfaite

Des constats qui ont de quoi alarmer les pouvoirs publics à un moment où de plus en plus de démarches administratives, comme la déclaration d’impôt sur le revenu ou la demande de carte grise, ne passent plus que par internet. Le groupe d’experts de la mission inclusion numérique lancée en décembre 2017, nourris de 25 ateliers territoriaux, 500 questionnaires adressés à des collectivités et 300 contributions en ligne, invite à prendre le sujet à bras le corps. Car si "le besoin de formation de la population aux usages du numérique est massif, les réponses actuelles sont insuffisantes, tant en termes d’offre de services que d’aidants numériques formés à la prise en charge", souligne le rapport. Les secrétaires de mairie, les travailleurs sociaux, les aidants familiaux sont ainsi de plus en plus souvent amenés à intervenir pour répondre aux demandes des usagers sans aucune formation ni cadre déontologique. Les services de médiation numérique s’avèrent ensuite peu efficients, le rapport invitant à cibler les financements "vers les acteurs ayant un impact avéré" et à permettre aux structures de médiation existantes de bénéficier des dispositifs de financement de la formation continue. Pour pérenniser les politiques d’inclusion numérique, le rapport appelle enfin à mettre en œuvre une "gouvernance de long terme, centrée sur la mise en réseau des acteurs qui facilite la diffusion des usages numériques au sein de la société" avec un pilotage national, des relais intermédiaires de coordination et une mise en œuvre locale.

Plan inclusion numérique mode d’emploi

Le rapport a produit onze recommandations (voir encadré ci-dessous) centrées sur la mutualisation des ressources, la professionnalisation et la formation des aidants ainsi que la structuration de l’action publique. Très concrètement, le secrétariat au numérique a mis en ligne, début juin, le site inclusion.societenumerique.gouv.fr dont la vocation est d’animer la stratégie nationale, de mettre à disposition une boîte à outils et de partager des expériences inspirantes. Les collectivités y trouveront notamment une méthodologie en cinq étapes pour élaborer leur stratégie locale d’inclusion numérique, de l’identification des publics cibles au déploiement de dispositifs d’e-inclusion en passant par la recherche de partenaires et de financements. Le site propose également des bonnes pratiques et propose à toutes les collectivités qui le souhaitent de partager leur expérience. On y trouvera par exemple les stratégies mises en œuvre par les départements des Pyrénées-Atlantique et du Gard ou de Rennes Métropole.

Les onze recommandations du rapport

1. Outiller les collectivités locales par la mise à disposition d’une plateforme en ligne agrégeant des orientations, des outils, des ressources et des bonnes pratiques.
2. Mettre à disposition un kit d’intervention rapide pour les aidants numériques.
3. Proposer des sites administratifs "miroirs" pour simuler les démarches en ligne sans manipuler les données personnelles de la personne accompagnée.
4. Mettre en place un parcours de compétences "PIX Grands Débutants" avec la plateforme en ligne d'évaluation et de certification des compétences numériques PIX.
5. Accélérer la formation des aidants numériques par la mise en place d'un plan de formation des volontaires bénévoles et services civiques.
6. Soutenir le développement et l'attractivité des métiers de la médiation numérique.
7. Agréger des moyens publics et privés dans le cadre d'une mobilisation collective de type "fonds de soutien pour l'inclusion numérique".
8. Déployer nationalement le dispositif de "chèque culture numérique" pour aiguiller les financements vers les demandeurs et soutenir les lieux de médiation.
9. Favoriser l’émergence de structures interdépartementales sur l’inclusion et les cultures numériques.
10. Inscrire l’inclusion numérique dans les instances de dialogue préexistantes au niveau territorial.
11. Mettre en place un événement national "Numérique en commun" dédié à l'inclusion et aux cultures numériques.
 

 


Pour aller plus loin

Lire aussi