En bref - Un arrêté fixe le taux de lissage de la RLS à 4,19%

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

La loi de finances pour 2018, qui a créé la réduction de loyer de solidarité (RLS), a aussi créé un dispositif complexe pour en "lisser" l’impact dans les budgets des bailleurs sociaux. Pour rappel (voir notre article ci-dessous du 9 janvier 2018), ce lissage s'opère via un dispositif de modulation de la cotisation que les bailleurs versent à la CGLLS (Caisse de garantie du logement locatif social). L'arrêté fixant les modalités de calcul et de paiement de cette cotisation pour 2018 est paru au JO du 7 juin, intégrant cette nouvelle disposition. Comme prévue par la loi, la modulation est appliquée en deux temps : sur la base d'une majoration puis sur la base d'une réduction.
L'arrêté du 4 juin 2018 fixe à 2,2% le taux annuel de la cotisation principale versée par les bailleurs (sauf pour l’assiette du produit du supplément de loyer de solidarité, où le taux monte à 85%), il fixe à 4,19% le taux de majoration de la cotisation CGLLS et à 353 euros le montant unitaire qu'il faut multiplier par le nombre des bénéficiaires APL pour obtenir la somme à réduire de la cotisation.
L’arrêté fixe par ailleurs à 0,051% le taux de la cotisation due par les bailleurs sociaux à l’Ancols (l'Agence nationale de contrôle du logement social) pour 2018.
La période de télépaiement sera ouverte du 8 au 18 juin.


Pour aller plus loin

Lire aussi