En bref - Baromètre de la commande publique : le premier trimestre tend à confirmer la reprise

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

En janvier dernier, les résultats annuels du Baromètre de la commande publique mis en place par la Caisse des Dépôts et l'Assemblée des communautés de France (AdCF) dessinait une reprise de la commande publique en 2017, notamment du côté des collectivités locales. Avec l'espoir que 2018 permette de confirmer les signaux positifs et devienne l'année d'un vrai rebond de l'investissement sur les territoires.
Or les données dont on dispose à ce jour concernant le premier trimestre 2018 semble effectivement confirmer la reprise qui s'esquissait l'an dernier. Dans un communiqué diffusé le 4 mai, l'AdCF relève en effet que "si le nombre d’appels d’offres est très stable par rapport au premier trimestre de l’an passé (57.000), les volumes budgétaires en jeu progressent de près de deux milliards (19,5 milliards au T1 de 2018 contre 17,8 milliards au T1 de 2017)".
La reprise ne concerne pas les dépenses de travaux (ni même les travaux de renouvellement), qui stagnent à "un niveau plancher". Les dépenses d'ingénierie, en revanche, restent dynamiques et atteignent même un "record historique" (500 millions d'euros de plus qu’en 2012), tandis que les services progressent d’environ un milliard par rapport au premier trimestre 2017.
Comme l'an dernier, le regain est surtout porté par les collectivités, à commencer par le bloc local. Bailleurs sociaux et hôpitaux qui continuent pour leur part de voir leur commande baisser.
En termes de secteurs, "les progressions les plus fortes concernent les bâtiments territoriaux et publics, concernés notamment par les mises aux normes (accessibilité, rénovation thermique)", note l'AdCF, qui constate un autre record sur le numérique, une progression sur les aménagements urbains, une stabilité sur la voirie et les transports…
Malgré le rebond, le baromètre montre clairement un "retard par rapport à un cycle électoral classique".

Lire aussi