Médicosocial - La CNSA engage une réflexion pour "accompagner la transition inclusive"

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

© fotolia |

Alors qu'Emmanuel Macron et Agnès Buzyn viennent d'ouvrir "l'immense chantier de la dépendance" (voir ci-dessous notre article de ce jour, ainsi que ceux des 15 février et 13 avril 2018), le conseil d'administration de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) engage une "réflexion sur la transformation de notre modèle de protection sociale". Sa première étape consiste à "définir les déterminants d'une société inclusive pour les personnes en situation de handicap et les personnes âgées". Un séminaire de travail sur ce thème a été organisé le 13 février dernier, dont la CNSA rend compte aujourd'hui.

Qu'est-ce qu'une société inclusive...

Le conseil d'administration trace ainsi les contours d'une société inclusive. Celle-ci doit reconnaître toutes ses composantes et accorder une place centrale à la personne. Dans une société inclusive - qui doit l'être sur tout le territoire -, c'est à la société de s'adapter aux singularités de la personne et à ses différences, en aménageant et en faisant évoluer son environnement pour en faciliter les accès géographique, physique et financier à tous les citoyens.
De même, dans une société inclusive, le lieu où la personne élit domicile détermine sa capacité à vivre au cœur de la société. Ainsi, "son accès au droit commun, parce qu'il est accompagné, y est garanti. Quel que soit le lieu où vit la personne, le lien social est préservé".
Sans surprise, "une société inclusive lutte contre les stigmatisations et les discriminations". Mais elle doit également anticiper, construire et adapter, à partir de l'existant, les modèles pertinents pour demain. Les parties prenantes du modèle d'aujourd'hui sont donc "invitées à apporter les réponses aux questionnements de demain".
Enfin, l'évolution vers une société inclusive doit s'articuler avec "l'ensemble des stratégies et des chantiers de transformation de notre modèle, en premier lieu, la stratégie nationale de santé, la stratégie quinquennale de transformation et les missions parlementaires...".

... et comment y parvenir ?

Lors de son séminaire de travail, le conseil d'administration de la CNSA a également identifié les conditions de réussite de ce nouveau modèle. Celles-ci sont au nombre de quatre. La première consiste à "construire et adapter les méthodes de construction des réponses avec et pour tous les publics concernés, au premier chef la personne elle-même". Cette implication dans la construction du projet vise non seulement la personne, mais aussi les familles, les aidants, les professionnels, les associations, les acteurs publics ou privés...
La seconde condition consiste à "accompagner pour transformer". Cet accompagnement doit englober l'ensemble des parties prenantes. La CNSA considère notamment qu'"afin de permettre à chacun de vivre où il le souhaite et de répondre à notre ambition d'équité territoriale, certains territoires au contexte géographique, historique, démographique particulier doivent être accompagnés". Il convient par ailleurs d'apporter des réponses à des attentes et des besoins des personnes âgées ou handicapées aujourd'hui non couverts.
Troisième condition préalable : établir un diagnostic partagé, avec l'ensemble des parties prenantes, sur les attentes des citoyens, ainsi qu'un plan d'actions à mettre en œuvre dans chaque territoire et intégrant tous les enjeux (emploi, culture, école, logement...).

"Une dynamique volontariste et souple"

Enfin, la quatrième condition de la transformation suppose la mise en œuvre d'"une dynamique volontariste et souple". Pour la CNSA, "nous devons penser notre modèle de société inclusive comme un objectif en mouvement". En pratique, cela doit se traduire par une mesure en continu de l'efficacité et de l'adaptation des réponses, par une capacité accrue à expérimenter et par une levée progressive des freins de toute nature (juridiques, administratifs, financiers...) à la mise en place d'une nouvelle méthode de construction de réponses inclusives.
Les résultats définitifs de la réflexion ainsi engagée par le conseil d'administration de la CNSA devraient être intégrés au traditionnel "chapitre prospectif" qui figurera dans le prochain rapport d'activité de la Caisse.


Pour aller plus loin

Lire aussi