En bref - Toulouse Métropole a signé son contrat de maîtrise des dépenses avec l'Etat

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

La métropole de Toulouse a annoncé jeudi 12 avril avoir signé un "contrat de maîtrise des dépenses de fonctionnement avec l'État".
"En adoptant son contrat de maîtrise des dépenses de fonctionnement avec l'État, Toulouse Métropole a apporté la preuve de son sens de l'intérêt général et de sa détermination à utiliser au mieux l'argent public", indique Jean-Luc Moudenc, maire LR de Toulouse et président de Toulouse Métropole. "Nous n'avons pas cédé aux facilités du renoncement et de l'attentisme.
Devant le challenge de l'effort, nous ne reculons pas", a souligné celui qui est aussi président de France urbaine. "Dans l'intérêt de tous, et en premier de ses habitants, la collectivité a choisi la meilleure option pour préserver ses ressources financières et protéger les services publics qu'elle assure au quotidien", a-t-il conclu.
Les 5 et 6 avril lors des Journées nationales de France urbaine à Dijon, Jean-Luc Moudenc n'avait pas éludé les questions et difficultés liées à ces contrats.
"On est dans l'inconnu. Ce n'est pas la culture de l'Etat, et nous-mêmes, nous n'avons pas cette expérience", avait-il indiqué. "Nous avons accepté ce processus parce que c'est l'alternative à la baisse de dotations mais il faut qu'il soit ouvert, pragmatique", avait-il aussi déclaré.
Lors de son intervention à Dijon, Edouard Philippe avait mentionné, parmi les premiers contrats susceptibles d'être signés "dans les prochains jours", ceux de la métropole Nice-Côte d'Azur et de Bordeaux Métropole.
La série de signatures devrait toutefois être limitée ou ralentie par le mot d'ordre lancé le 10 avril par l'Association des maires de France, l'Assemblée des départements de France et Régions de France.