Intercommunalité : après les fusions, l'heure est à la stabilisation

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

© |

Fin janvier, la Direction générale des collectivités locales (DGCL) publiait, sous la forme de tableaux, un bilan de l'intercommunalité au 1er janvier 2018. Elle vient de compléter ces chiffres en mettant en ligne un bulletin d'information statistique consacré au sujet (télécharger ce "BIS"). L'étude confirme le constat que Localtis tirait dans un article du 2 février dernier (Les 1.263 EPCI à fiscalité propre regroupent 35.353 communes) : après avoir connu début 2017 des transformations inédites par leur ampleur, la carte intercommunale a par la suite peu évolué globalement. Au début de cette année, la France comptait 1.263 établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre, soit trois de moins qu'en 2017.
Le paysage intercommunal n'est toutefois pas resté inchangé. 136 communes – dont 52 sont situées en Eure et en Eure-et-Loir - ont en effet changé d'intercommunalité entre le 1er janvier 2017 et début 2018. En outre, 7 nouvelles métropoles sont apparues dans le courant de l'année 2017 et au 1er janvier 2018 (Toulon, Saint-Etienne, Tours, Orléans, Clermont-Ferrand, Dijon et Metz). Leur création porte à 21 le nombre de métropoles ayant le statut d'EPCI à fiscalité propre et à 28% (contre 25% auparavant) la part de la population française vivant dans les métropoles (en incluant celle de Lyon, qui a le statut de collectivité territoriale). Toutes les régions, à l'exception de la Corse et de l'outre-mer, comportent désormais une métropole, mais certaines en ont trois (Grand Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur), alors que d'autres en ont une ou deux. Une carte permet de situer ces métropoles, mais aussi toutes les autres catégories d'EPCI à fiscalité propre (communautés de communes, communautés d'agglomération et urbaines).
Selon l'étude, 37 communes nouvelles ont été créées au 1er janvier 2018 (contre 317 au 1er janvier 2016 et 200 au 1er janvier 2017). La France (métropole et outre-mer) compte désormais 35.357 communes.
 

Lire aussi