En bref - Le sénateur Alain Duran de nouveau chargé d'une mission sur les conventions ruralité

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

Edouard Philippe a chargé le sénateur Alain Duran (PS, Ariège), le 19 février, d'une "mission temporaire ayant pour objet le service public de l'éducation dans les territoires ruraux et de montagne". "Je souhaite que la démarche de contractualisation entre l’Etat et les collectivités territoriales rurales ou de montagne soit poursuivie et consolidée, afin de créer les conditions d’une amplification de ce dispositif à l’ensemble des territoires pouvant y prétendre d’ici la fin de l’année 2018", écrit le Premier ministre dans sa lettre de mission. Il invite le sénateur à "accompagner les acteurs locaux qui s’engagent" dans les conventions ruralité et à "tirer les enseignements des retours sur expérience des conventions pionnières". Le sénateur devra examiner la possibilité d’inclure les collèges, voire des internats, dans ces conventions qui concernent actuellement seulement le premier degré. Les conclusions de la mission sont attendues en juin 2018.
Le sénateur Duran avait dressé un bilan très enthousiaste des premières conventions ruralité dans un rapport remis en mai 2016 à Najat Vallaud-Belkacem, dans lequel il proposait leur pérennisation et leur extension (voir notre article ci-dessous du 30 mai 2016).

Télécharger

Lire aussi