Tourisme - L'Eure-et-Loir s'allie avec Airbnb pour développer le tourisme rural

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Ville d'Eure-et-Loir
© press.atairbnb.com | Ville d'Eure-et-Loir

Alors que les relations sont souvent tendues entre les communes - notamment les grandes villes - et les plateformes d'intermédiation locative touristique, le département d'Eure-et-Loir a choisi plutôt la voie du partenariat. A l'occasion du Salon de l'agriculture, Airbnb et l'Agence de développement et de réservation touristiques (ADRT) d'Eure-et-Loir ont en effet conclu un accord de partenariat "pour favoriser le développement du tourisme de court séjour en zone rurale".

"Airbnb est devenu un partenaire incontournable"

Pour Claude Térouinard, le tout nouveau président du conseil départemental d'Eure-et-Loir et de l'ADRT, "en étant le premier territoire français à signer un partenariat avec Airbnb, nous faisons le pari d'inscrire notre département dans l'ère du 'nouveau tourisme', plus proche de la demande des voyageurs, et tourné vers le court séjour. Airbnb est devenu de ce fait un partenaire incontournable".
Claude Térouinard se dit "convaincu du potentiel que représentent des plateformes numériques pour l'augmentation de la fréquentation des hébergements, avec l'arrivée d'une clientèle assurément plus jeune, mais aussi pour l'accroissement de la notoriété du territoire".
Pour Airbnb, il s'agit d'une première. L'accord de partenariat s'inscrit toutefois dans une démarche plus générale visant à instaurer de bonnes relations avec les collectivités.

75% des annonces sont situées en zone rurale

Cet accord intervient aussi dans un contexte de très forte progression de l'activité de la plateforme dans le département. En 2017, le nombre d'arrivées voyageurs en Eure-et-Loir par le biais d'Airbnb affiche ainsi une progression de 65% par rapport à l'année précédente. En outre, plus de 75% des annonces sur Airbnb dans le département sont situées en zone rurale, "un atout de taille quand plus de la moitié des communes du département ne dispose pas d'hébergement touristique".
En pratique, cet accord de partenariat prévoit quatre axes principaux. Tout d'abord, "donner aux responsables locaux une meilleure visibilité de l'offre d'hébergement et de la fréquentation touristique de l'Eure-et-Loir, au travers d'un partage de statistiques de l'activité des hôtes et voyageurs sur Airbnb [...]". Une démarche au demeurant déjà engagée, au plan national, avec la mise à disposition de la plateforme Dataville (voir notre article ci-dessous du 27 novembre 2017). Ensuite, "accompagner le développement de la communauté des hôtes sur Airbnb dans le département". Troisième axe, complémentaire du précédent : renforcer l'animation de la communauté d'hôtes sur Airbnb, au travers du lancement du premier club d'hôtes départemental. Enfin, "faire rayonner le département d'Eure-et-Loir en France et à l'international afin de mettre en valeur ses paysages et ses atouts auprès d'une nouvelle clientèle".

 


Pour aller plus loin

Lire aussi