En bref - Les présidents des comités de bassin Rhône-Méditerranée et Seine-Normandie reçus à Matignon pour défendre les agences de l'eau

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

Martial Saddier, président du comité de bassin Rhône-Méditerranée, et François Sauvadet, président du comité de bassin Seine-Normandie ont été reçus le 27 février à Matignon par des membres du cabinet du Premier ministre pour évoquer les agences de l’eau et défendre le financement des travaux sur l’eau, l’assainissement et la protection contre les inondations. A elles deux, les agences de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse et Seine-Normandie représentent près de 32,3 millions d’habitants et couvrent plus de 43% du territoire national. Leurs budgets annuels cumulés frôlent les 1.458 millions d’euros, ce qui en fait les deux agences les plus importantes du territoire. Au cours de cette rencontre, les deux présidents de comité de bassin ont notamment demandé à ce que le gouvernement revienne sur le prélèvement de l’Etat sur les fonds de roulement des agences "qui étaient, en fait, de l’argent fléché sur des projets locaux", selon un communiqué des deux élus. "A titre d’exemple, sur le territoire Rhône-Méditerranée-Corse, ce sont désormais 50% de dossiers déposés par les communes qui font l’objet d’un refus, contre 15% auparavant", ont-ils pointé.
"Pour les agences de l’eau, les enjeux sont particulièrement importants d’autant plus que leurs missions ont été accrues suite à la loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages", rappellent-ils. "Or, si la redevance sur l’eau payée par les consommateurs est, au passage, captée par Bercy pour finir dans le déficit de l’Etat, les agences de l’eau ne pourront donc pas remplir pleinement ces différentes actions, mettent-ils en garde. C’est la situation dans laquelle nous nous trouvons en 2018 et ce sont les orientations prévues pour 2019." Une ponction récurrente des moyens alloués à la politique de l’eau jugée "totalement inacceptable" par les deux élus.

Lire aussi