Avec "SO France", la gastronomie du Sud-Ouest prend la route de Singapour... et de l'Asie


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

© @lesproduitsdeNA |

L'Agence de l'alimentation de Nouvelle-Aquitaine (AANA) et le groupe coopératif agricole InVivo ont créé la marque "SO France" qui s'installera à Singapour le 21 mars 2018. Des produits 100% français et à 50% issus de la Nouvelle-Aquitaine, dans un concept inédit de bistrot-épicerie au cœur de l'Asie.

La nouvelle marque "SO France" veut conquérir Singapour. Détenue à 49% par l’Agence de l'alimentation de Nouvelle-Aquitaine (AANA) – qui accompagne les entreprises agroalimentaires régionales vers l’étranger – et à 51% par InVivo – premier groupe coopératif agricole français – ce partenariat veut promouvoir et valoriser les produits français autour d’un concept qui allie restaurant, épicerie, bar à vins et espace d’animation et de découverte.

SO France sera présent, dans un premier temps, à Singapour. Un local de 447m², au cœur d'un nouveau complexe baptisé Duo Galleria sera dédié à la "bistronomie" (contraction des mots "bistrot" et "gastronomie") française. La totalité des produits vient de France, 50 % sont spécifiques au Sud-Ouest, comme le piment d’Espelette, le foie gras, le Bordeaux, le jambon de Bayonne, les huîtres d’Arcachon, etc. Mais des fruits et légumes de saison, des fromages, du beurre de baratte et d’autres produits de l’Hexagone seront disponibles dans la partie "Epicerie" du magasin. Au total, un catalogue de 100 références de produits frais, 130 références de vins et spiritueux et 620 références de produits d’épiceries, proposées par 100 fournisseurs français.

Singapour, porte d’entrée vers l’Asie de l’Est

Singapour, véritable cité-Etat, est une place de choix pour la Nouvelle-Aquitaine qui est la première région agricole et agroalimentaire de France. La demande de produits français y est forte et place l’Hexagone au deuxième rang des pays fournisseurs. Entre 2010 et 2015, les exportations de produits agricoles entre ces deux pays ont augmenté de 510%. Les vins et spiritueux ont eux connu une hausse à l’exportation de 26%. L'exportation des produits des industries agroalimentaires a augmenté de 50,8% sur la même période. Un marché qui pèse donc de plus en plus dans les échanges agroalimentaires français. 
Grâce à sa position géographique, Singapour sera ainsi une porte d’entrée pour les produits français vers les marchés asiatiques.

Les produits du Sud-Ouest déjà présents sur le marché chinois

Il ne s'agit pas du premier essai de la Nouvelle-Aquitaine en Asie. En 2013, la région a implanté des "Maisons du Sud-Ouest" en Chine. Ce projet, initié à l’époque par Thierry Blandière, actuel directeur général du Groupe InVivo, est destiné à aider les entreprises du Sud-Ouest à exporter leurs produits vers la Chine à travers des lieux de ventes et de dégustation autour de ces produits. SO France reprend donc ce concept, mais de manière plus poussée, avec plus de choix de produits. A terme, InVivo souhaiterait voir la marque s’exporter dans d’autres pays d’Asie.

Lire aussi