Enfance - Lancement de la consultation publique sur la stratégie de lutte contre la pauvreté des enfants

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Lancement par Agnès Buzyn le 15 janvier de la première réunion de concertation territoriale portant sur la stratégie de prévention de lutte contre la pauvreté des enfants
© @agnesbuzyn | Lancement par Agnès Buzyn le 15 janvier de la première réunion de concertation territoriale portant sur la stratégie de prévention de lutte contre la pauvreté des enfants

Le 4 décembre dernier, Agnès Buzyn et Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, lançaient la concertation destinée à élaborer la stratégie de lutte contre la pauvreté (voir notre article ci-dessous du 5 décembre 2017). Il s'agit en l'occurrence de mettre en œuvre la mesure annoncée par Emmanuel Macron le 17 octobre dernier, lors de la Journée mondiale du refus de la misère (voir notre article ci-dessous du même jour). Cette stratégie doit constituer en effet le cœur de la prolongation du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale, adopté en 2013. La démarche vient de franchir une nouvelle étape avec le lancement, le 15 janvier, de la consultation citoyenne.

Une consultation approfondie à travers des questions ouvertes

La consultation publique est accessible sur un site dédié, du 15 janvier au 28 février. Elle est ouverte aux "bénévoles et responsables associatifs, professionnels, élus et toutes les personnes intéressées". Ceux-ci sont "appelés à s'exprimer sur plusieurs questions portant notamment sur les facteurs de précarisation et les orientations en matière de lutte contre la pauvreté".
Sur le site, l'internaute est tout d'abord invité à répondre à trois questions portant respectivement sur les mesures jugées prioritaires, les facteurs qui sont les plus susceptibles de faire basculer une personne dans une situation de pauvreté, ainsi que les éléments qui ne sont aujourd'hui pas suffisamment pris en compte dans les politiques de lutte contre la pauvreté.
L'internaute est ensuite convié à exprimer ses propositions et ses attentes - à travers des questions ouvertes - sur les six grandes thématiques de la future stratégie : éradiquer la pauvreté des enfants, prévenir la vulnérabilité des jeunes et favoriser leur insertion, développer l'accompagnement global et les leviers de prévention de la pauvreté, les questions liées au non recours, à l'accès aux droits et aux services, lutter contre l'exclusion et, enfin, piloter la lutte contre la pauvreté à partir des territoires.
Assez approfondie, la consultation invite à "partager ses idées" sur les différents sujets rattachés à chacune de ces six thématiques. Par exemple, sur le premier thème, on pourra s'exprimer sur l'accueil professionnel de la petite enfance, la réussite scolaire ou le soutien à la parentalité. Il est demandé aux répondants d'indiquer s'ils s'expriment en leur nom ou au nom d'un organisme ou d'un groupement de personnes.

La présentation de la stratégie prévue pour mars 2018

Cette consultation publique complète la démarche de concertation lancée au début du mois de décembre. Celle-ci regroupe trois composantes : la concertation dans les territoires (dix journées de rencontres programmées de décembre 2017 à mars 2018), les six groupes de travail thématiques évoquées plus haut, chargés de formuler des propositions d'actions et, enfin, "la mobilisation d'experts", notamment le Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale, sollicité tout au long de la concertation.
Conformément au calendrier initial, Emmanuel Macron présentera le plan de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, finalisé à partir des résultats de ces différentes démarches, dans le courant du mois de mars 2018.
A noter : le lancement de cette consultation publique sur la prévention de la pauvreté des enfants et des jeunes intervient le même jour que le lancement, toujours par Agnès Buzyn, d'une "stratégie nationale de protection de l'enfance et de l'adolescence 2018-2022", avec l'objectif affiché d'articuler les deux démarches (voir l'encadré de notre article sur la protection de l'enfance dans l'édition de ce jour).


Pour aller plus loin

Lire aussi