En bref - Les réseaux consulaires unis dans la bataille pour l'apprentissage

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdes territoires.fr/donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

Alors que la concertation sur l'apprentissage entre dans la dernière ligne droite, les trois réseaux consulaires - chambres de métiers et de l'artisanat, chambres de commerce et d'industrie et chambres d'agriculture -, ont publié le 12 janvier 2018 une position commune sur leur vision de l'apprentissage et insistant sur leur collaboration avec les régions. "Le succès et le développement de l'apprentissage passent nécessairement par la collaboration de tous les acteurs du secteur sur le terrain", insistent ainsi les réseaux consulaires détaillant le budget qu'ils consacrent, "aux côtés des régions", au développement de l'apprentissage et les actions mises en place : plus de 120 millions d'euros chaque année, plus de 3.000 événements dédiés à l'information et l'orientation des jeunes en partenariat avec les acteurs des territoires, plus de 25 centres de formation cogérés, parfois avec des branches ou des entreprises, plus de 80.000 maîtres d'apprentissage accompagnés et formés…
La position intervient alors que la concertation sur l'apprentissage a pris une tournure un peu compliquée. Deux réunions de travail ont été annulées : celles des 11 et 18 janvier. Le 18 janvier aura finalement lieu une réunion de synthèse, qui précédera la réunion plénière du 25 janvier. Parallèlement, des réunions bilatérales ont toutefois lieu. David Margueritte, président de la commission emploi, formation professionnelle et apprentissage de Régions de France, s'est ainsi entretenu le 10 janvier avec la ministre du Travail et doit rencontrer le 15 janvier le Premier ministre, signe, selon lui, que la concertation "relevait de la mascarade". Le ministère du Travail a signalé que "les points de convergence et de divergence ont été rappelés" lors de la réunion du 10 janvier, le but commun étant de "réussir le développement de l'apprentissage".

Télécharger

Lire aussi