En bref - Police de sécurité du quotidien : les maires de grandes villes demandent des "clarifications urgentes"

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Jean-Claude Moudenc, le président de France urbaine, et les élus de la commission sécurité de l’association, ont annoncé, jeudi 7 décembre, solliciter "de toute urgence" un entretien avec le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, au sujet de la mise en œuvre de la police de sécurité du quotidien. En l’absence de "clarifications urgentes", "l’objectif d’une expérimentation dès janvier 2018" leur semble "difficile à atteindre", indiquent-ils dans un communiqué.
France urbaine demande aussi des "clarifications" sur "les moyens humains et les outils d’accompagnement de cette police", "alors qu’il s’agit-là d’un préalable indispensable à toute expérimentation". "Les premières réflexions présagent d’un report de charges des missions de la police nationale vers les polices municipales", relève l'association. France urbaine s’inquiète aussi de la "méthode" de la concertation au niveau local qui "laisse apparaître des situations pour le moins hétérogène". Ce qui fait craindre une "prise en compte inégale des préoccupations des élus locaux".
Les élus de France urbaine demandent à l’Etat "un cahier des charges clair et détaillé" pour maintenir leurs candidatures. 

Lire aussi