En bref - Police de sécurité du quotidien : les maires de grandes villes demandent des "clarifications urgentes"

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

Jean-Claude Moudenc, le président de France urbaine, et les élus de la commission sécurité de l’association, ont annoncé, jeudi 7 décembre, solliciter "de toute urgence" un entretien avec le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, au sujet de la mise en œuvre de la police de sécurité du quotidien. En l’absence de "clarifications urgentes", "l’objectif d’une expérimentation dès janvier 2018" leur semble "difficile à atteindre", indiquent-ils dans un communiqué.
France urbaine demande aussi des "clarifications" sur "les moyens humains et les outils d’accompagnement de cette police", "alors qu’il s’agit-là d’un préalable indispensable à toute expérimentation". "Les premières réflexions présagent d’un report de charges des missions de la police nationale vers les polices municipales", relève l'association. France urbaine s’inquiète aussi de la "méthode" de la concertation au niveau local qui "laisse apparaître des situations pour le moins hétérogène". Ce qui fait craindre une "prise en compte inégale des préoccupations des élus locaux".
Les élus de France urbaine demandent à l’Etat "un cahier des charges clair et détaillé" pour maintenir leurs candidatures. 

Lire aussi