Fonction publique - 20% des contractuels recrutés en 2011 étaient des fonctionnaires cinq ans après


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Répartition des contractuels entrants en 2011 dans la FPT
© Extrait du rapport | Répartition des contractuels entrants en 2011 dans la FPT

Selon une étude sur les contractuels, la majorité de ces agents quittent la fonction publique après deux années. Mais 20% de ceux qui ont été embauchés en 2011 ont été titularisés dans les cinq années suivantes.

Parmi l’ensemble des agents contractuels recrutés en 2011, plus de la moitié n'étaient plus dans la fonction publique deux ans après, mais 13% d'entre eux étaient devenus fonctionnaires et 20% l'étaient devenus fin 2015. C'est le bilan qui ressort d'une étude inédite sur les contractuels de la fonction publique figurant dans l'édition 2017 du rapport annuel sur l'état de la fonction publique, que le ministère de l'Action et des Comptes publics a publié vendredi 10 novembre.
300.000 contractuels qui n'avaient pas travaillé dans la fonction publique en 2010, y sont entrés l'année suivante, selon cette étude qui s'est penchée sur "les multiples parcours" de ces personnes jusqu'à fin 2015. Les agents qui ont bénéficié de contrats courts et ont quitté rapidement la fonction publique, et ceux qui y ont effectué plusieurs courtes périodes d'activité jusqu'en 2015 étaient les plus nombreux. Ils constituaient près de la moitié (48%) des quelque 132.000 contractuels entrés en 2011 dans le secteur public local et n'ayant pas travaillé dans la fonction publique en 2010. Selon les filières de la fonction publique territoriale, leur proportion était toutefois variable. Elle oscillait entre 38% dans la filière médico-sociale et 67% dans la filière sportive.

Des chances de titularisation plus élevées dans les hôpitaux

20% des contractuels entrés dans la fonction publique territoriale en 2011 et qui n'y avaient pas travaillé en 2010 ont vu leur contrat renouvelé entre 2011 et fin 2015, ou ont obtenu sur la période le bénéfice d'un contrat à durée indéterminée (CDI).
D'autres (23%) sont devenus fonctionnaires, essentiellement (19%) en catégorie C. Les contractuels entrés dans la fonction publique territoriale en 2011, avaient plus de chances d'être titularisés que les agents de l'Etat (14%), mais moins que les agents des hôpitaux (30%). En outre, "toutes choses égales par ailleurs", les femmes contractuelles avaient plus de chances de devenir fonctionnaires que leurs homologues masculins. Généralement, "les femmes se présentent davantage aux concours de la fonction publique et réussissent mieux de surcroît", indique en particulier l'étude.

Un temps partiel record

Toujours selon celle-ci, au cours de l'année 2015, 21,7% de l'ensemble des agents publics "actifs dans l'année" étaient des contractuels. Cette proportion était la plus importante dans la fonction publique territoriale. Les contractuels représentaient près d'un quart "des effectifs des agents territoriaux ayant été présents au cours de l'année".
Dans l'ensemble de la fonction publique, 38% des agents contractuels occupaient en 2015 un emploi à temps partiel, contre 16% des fonctionnaires. Un record était atteint chez les contractuels embauchés sur un CDD d'une durée inférieure à moins d'un an : 43% d'entre eux étaient à temps partiel.
En 2015, les contractuels étaient nettement moins âgés que les fonctionnaires : un agent contractuel sur cinq avait moins de 25 ans, contre seulement 2% des fonctionnaires et leur moyenne d'âge était de 37 ans (45 ans pour les fonctionnaires). Dans l'ensemble de la fonction publique, comme à l'échelle de la territoriale, les femmes étaient un peu plus présentes parmi les contractuels que parmi les fonctionnaires.


Pour aller plus loin

Lire aussi