En bref - Fonction publique : la revalorisation des carrières reportée d'un an

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdes territoires.fr/donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, chargé de la Fonction publique, a annoncé ce lundi 16 octobre aux syndicats que la poursuite du plan de revalorisation des carrières des fonctionnaires, conclu sous le gouvernement précédent, serait reporté d'un an, a-t-on appris lundi en fin de journée de sources syndicales.
Il a fait état de "contraintes budgétaires" et du "coût" de ce plan de 4 milliards d'euros, dont plus de 80% ne sont pas financés, selon les mêmes sources.
Aux alentours de 18 heures, les syndicats poursuivaient encore leur réunion avec le ministre, portant sur la rémunération et la hausse de la CSG notamment, après une brève suspension de séance.
Le protocole sur les parcours, les carrières et les rémunérations des agents (PPCR), mis en place par le gouvernement précédent, prévoit de revoir d'ici à 2020, dans le sens d'une revalorisation et d'une simplification, toutes les grilles de rémunération des fonctionnaires en contrepartie d'un allongement des carrières.
Le report devrait concerner près de 4,4 millions d'agents, selon l'entourage du ministre. L'ensemble des syndicats, même ceux qui n'avaient pas signé le PPCR (CGT, FO et solidaires) redoutaient ce décalage dans le temps avec un effet négatif sur le pouvoir d'achat des agents, dont les cotisations retraite ont parallèlement augmenté.