PLF 2018 - Le sport en baisse, le CNDS en chute libre

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

© DR |

Il n'y a pas eu d'effet Jeux olympiques sur le budget du ministère des Sports tel que présenté dans le projet de loi de finances pour 2018. Avec des crédits de 481 millions d'euros, l'intervention de l'Etat en faveur du sport va connaître l'année prochaine une baisse de 7%.
Les crédits ministériels proprement dits s'élèveront à 348 millions, tandis que ceux du CNDS (Centre national pour le développement du sport) seront d'un montant de 133 millions. En 2017, le budget du CNDS était de 260 millions.
Dans le détail, 106 millions seront réservés aux établissements du ministère des Sports (Insep, écoles nationales, et Creps, en partie décentralisés en 2016). Quatre emplois seulement seront créés dans le cadre de la compétence ministérielle : trois à l'Insep, pour la mise en place d'un pôle handisport, et un au Musée national du sport, situé à Nice. Le document de présentation du PLF 2018 précise encore que 10 millions seront consacrés à la lutte contre le dopage.
Ce budget aura notamment pour vocation de clarifier les rôles respectifs de l'Etat et du CNDS pour le soutien aux politiques du sport. L'intervention du CNDS va donc faire l'objet d'un "recentrage" : sa part territoriale (aides aux clubs et structures fédérales) "deviendra son principal vecteur de financement, qui devra être davantage sélectif (effet de levier renforcé) pour accompagner les projets locaux, résorber les inégalités territoriales et orienter la qualité de l’offre d’équipements sportifs". Autrement dit, le CNDS ne financera plus les grands équipements sportifs.

Lire aussi