Habitat - Comment construire son observatoire local du logement étudiant ?

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Extrait de la couverture du guide sur les observatoires locaux du logement étudiant
© Fnau, l'Avuf, l'ADCF France urbaine et la CPU | Extrait de la couverture du guide sur les observatoires locaux du logement étudiant

La Fédération nationale des agences d'urbanisme (Fnau), la Conférence des présidents d'universités (CPU) et trois associations de collectivités territoriales - ADCF, Avuf et France urbaine - publient, avec le concours de la Caisse de Dépôts, un guide intitulé "Logement étudiant : observer pour décider". Tous ces acteurs sont membres du Réseau national des collectivités enseignement supérieur recherche.
Il ne s'agit pas, en l'occurrence, d'un vadémécum sur la façon de produire du logement étudiant mais, plus en amont, d'un "Guide pour construire les observatoires locaux du logement étudiant". Ce dernier est en effet "un objet encore statistiquement mal connu" et "la diversité des intervenants et l'absence de référentiel commun national demandent à chaque territoire de développer des stratégies propres pour étudier les besoins en logement".

Un enjeu d'attractivité

L'implication d'associations de collectivités dans la réalisation de cet ouvrage s'explique par le fait que "le logement étudiant est devenu un champ d'action des collectivités locales pour leur stratégie d'attractivité et leurs politiques locales de l'habitat". En une cinquantaine de pages, le guide - réalisé par un groupe de travail partenarial - s'efforce donc de répondre à ce défi, en apportant une aide aux "agglomérations dotées d'établissements d'enseignement supérieur pour qualifier la demande et l'offre en logements de leur territoire et pour analyser les évolutions, les besoins et les enjeux".
Dans une première partie, le guide passe en revue la diversité des besoins et des réponses, face à des profils et des parcours d'étudiants différents : résidences étudiantes, logement individuel dans le parc diffus privé, offre locative privée, colocation, mais aussi aides à la pierre pour le logement social (PLI, PLUS, PLAI) et aides directes aux étudiants (Visale, Loca-Pass, prêt locatif étudiant, aide personnalisée au logement...).

Des exemples issus des territoires

Une seconde partie aborde les enjeux du logement étudiant dans les politiques locales et nationales. Ce chapitre évoque aussi les différents documents partenariaux permettant d'agir sur le logement étudiant : le programme local de l'habitat (PLH), les chartes (comme celle mise en place en Ile-de-France et définissant des orientations et recommandations pour la construction de logement étudiants), les labels (comme Lokaviz+, mis en œuvre par les Crous), les plans de déplacements universitaires...
Changement de registre avec la troisième partie, consacrée à la description de plusieurs expériences territoriales face aux enjeux du logement étudiant. Les territoires retenus à titre d'exemples présentent des profils très divers : Ile-de-France (qui accueille le quart des étudiants français), métropoles de Lille, Lyon, Aix-Marseille et Saint-Etienne, villes de Valence et d'Epinal (qui accueillent des antennes universitaires).
Enfin, la dernière partie constitue le guide méthodologique proprement dit pour la mise sur pied d'un observatoire local du logement étudiant. A ce titre, elle aborde la question de la gouvernance de cette structure et passe en revue les outils de connaissance de l'offre et de la demande, les indicateurs disponibles, ainsi que le rôle des différents partenaires : acteurs territoriaux, ministères et services de l'Etat, acteurs de l'enseignement supérieur et acteurs du logement.


Pour aller plus loin

Lire aussi