Les métropoles, locomotives de leur territoire ? Pas toujours !

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

© |

Pour mieux comprendre les dynamiques territoriales des quinze métropoles françaises, la Fnau, France urbaine et l'ADCF ont mis en place une démarche d'observation mutualisée, basée sur une cinquantaine d'indicateurs balayant la sphère économique, sociale et environnementale. Parmi les enseignements de cette première édition : le rôle de locomotive de l'emploi des métropoles n'est pas toujours au rendez-vous.

Les métropoles sont souvent présentées comme les locomotives amenées à irriguer leur territoire. Un an après la signature du pacte liant l'Etat avec les 15 métropoles issues de la loi Maptam, la Fédération des agences d'urbanisme (Fnau), France urbaine et l'Assemblée des communautés de France (AdCF), associées au Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET) ont souhaité en savoir plus. Dans un rapport d'observation intitulé "Métroscope", elles ont cherché à compiler un certain nombre de données existantes. Cinquante indicateurs ont été passés au crible, permettant de dresser le portrait de ces métropoles, en matière d'économie, d'emploi, d'attractivité, de démographie, de cohésion sociale et de qualité de vie.
Premier constat : si les métropoles ont été conçues sur l'hypothèse qu'elles seraient des pôles de dynamique économique et d'emploi, ce n'est pas le cas pour toutes… "Avec une moyenne de 1.040 emplois pour 1.000 actifs, l'hypothèse est tout juste confirmée", signale ainsi le document. Dans presque toutes les métropoles, sauf Nantes, il y a eu entre 2008 et 2013 plus de nouveaux actifs, occupés ou pas, que d'emplois créés. Le Métroscope met en avant trois cas de figures. Tout d'abord, les métropoles qui ont un fort décalage avec leur zone d'emploi et notamment celles qui ont un important pôle d'emploi hors de leur périmètre, comme Nice, où quelque 12.000 habitants de la métropole vont travailler à Sophia-Antipolis. Autre catégorie : les métropoles qui n'arrivent pas à faire face à la très forte croissance de leur population, comme à Montpellier, où l'emploi se développe fortement mais où dans le même temps l'afflux de population renforce le taux de chômage qui se situe à 17,4% !
Enfin, certaines métropoles, comme Lille et Rouen, perdent de l'emploi. Résultats : un fort taux de chômage et des habitants qui se déplacent (vers le Grand Paris notamment) pour aller travailler…

Des incidences sur la qualité de vie et la capacité à adapter les politiques publiques

Mais l'hypothèse de base est vérifiée dans d'autres métropoles comme Nancy, Rennes, Nantes, Toulouse et Brest. Celles-ci offrent ainsi plus d'emplois qu'elles n'ont d'actifs et "cela se traduit par une forte interdépendance avec les territoires voisins ; chaque jour ce sont entre 30 et 40% des emplois qui sont occupés par des travailleurs habitant en dehors du territoire", souligne l'étude, précisant toutefois que pour Nancy, ces données cachent une baisse de la population active.
Ces dernières données montrent la capacité de certaines métropoles à redistribuer des flux économiques pour les territoires voisins. Mais le décalage existant entre la zone d'emploi et le périmètre métropolitain risque aussi d'avoir des incidences sur la qualité de vie (risque de congestion, transport…) et sur la capacité des élus à adapter les politiques publiques d'économie et d'emploi à l'échelle à laquelle se jouent réellement les phénomènes…

Sept nouvelles métropoles (Clermont, Dijon, Metz, Orléans, Saint-Etienne, Toulon et Tours) vont venir s'ajouter aux quinze existantes du fait de l'élargissement des conditions d'accès au statut de métropole prévu dans la loi relative au statut de Paris et à l'aménagement métropolitain du 28 février 2017. La prochaine édition du Métroscope, prévue en 2018, les intégrera dans son observation.

* Les quinze métropoles de la loi Maptam du 27 janvier 2014 sont les suivantes : Métropole de Lyon, Métropole européenne de Lille, Bordeaux Métropole, EuroMétropole de Strasbourg, Brest Métropoole, Métropole du Grand Nancy, Nantes Métropole, Toulouse Métropole, Nice Côte d'Azur, Rouen Normandie Métropole, Montpellier Méditerranée Métropole, Grenoble-Alpes Métropole, Rennes Métropole, Aix-Marseille Provence (MAMP), et Métropole du Grand Paris (MGP).


Pour aller plus loin

Lire aussi