Mal-Logement - 124.000 ménages "Dalo" ont pu accéder à un logement depuis 2008, mais 55.000 sont en attente

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

Fin de la marche République-Palais Royal, mercredi 5 mars, devant le Conseil d'Etat
© Fondation Abbé-Pierre | Fin de la marche République-Palais Royal, mercredi 5 mars, devant le Conseil d'Etat

Dans son 11e rapport sur la mise en oeuvre du droit au logement opposable, le comité de suivi de la loi Dalo constate que plus de 124.000 ménages ont pu accéder à un logement depuis 2008, dont 20.170 en 2016. Il souligne toutefois que "le droit au logement opposable peine à être respecté" dans la mesure où 55.000 ménages reconnus au titre du Dalo sont en attente d'une proposition de logement depuis 1 à 8 ans. Ces ménages se concentrent dans 18 départements : tous les départements d'Ile-de-France, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Var, le Rhône, la Loire-Atlantique, le Nord, la Haute-Garonne, la Gironde, l'Hérault, la Guyane, la Réunion et la Haute-Savoie.
Le nombre de ménages reconnus au titre du Dalo est passé de 25.600 en 2015 à 25.200 en 2016. Pour le comité de suivi, "cette stagnation s'apparente à un recul". Encore une fois, il a constaté "de nombreuses décisions de commissions de médiation ne respectant pas les critères de reconnaissance fixés par la loi". Selon lui, "dans les secteurs les plus en tension, les commissions ont tendance à restreindre l'accès au dalo, intégrant ainsi le manque d'offre de logements présent sur leur territoire".
Pour 2018, le comité de suivi attend beaucoup de la mise en application de la loi Egalité et Citoyenneté du 27 janvier 2017. La LEC prévoit notamment que 25% des attributions de logements sociaux reviennent à des publics prioritaires au premier rang desquels les ménages reconnus au titre du Dalo.
Parmi ses propositions pour l'avenir, le comité de suivi suggère de décliner le modèle de la "cellule Dalo" Ile-de-France d'Action Logement (voir nos articles ci-dessous) à l'ensemble des territoires en tension.


Pour aller plus loin

Lire aussi