Territoires Conseils

La communauté de communes Provence Verdon veut structurer une filière chanvre (83)

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

Chantier

Fin 2011, la communauté de communes Provence Verdon décide d'étudier la faisabilité d'une filière chanvre complète sur son territoire. Depuis 2014, le projet mûrit à une échelle plus large, en lien avec le parc naturel du Luberon et le comité d'expansion des Hautes-Alpes.

Pour Provence Verdon (Var, 15 communes, 21.322 habitants) et ses partenaires, il s’agit bien de développer une filière complète sur le territoire, depuis la production et la transformation jusqu’à la mise en œuvre dans le bâtiment. L’enjeu est de proposer de nouvelles cultures durables pour les friches viticoles et impulser une filière écomatériau locale, le bâtiment étant la seconde activité économique du territoire après l'agriculture.

Produire : un collectif d'agriculteurs volontaires

Dès 2012, des tests agronomiques sont menés avec des agriculteurs du territoire, sous la conduite d'un agronome. "Les premiers résultats très prometteurs de 2012 n’ont pas été confirmés en 2013 et 2014", indique la chargée de mission économique de la communauté de communes, Julie Plagnol.
Parallèlement, une étude agronomique comparée conclut que le chanvre s'avère intéressant, mais surtout pour les agriculteurs de grande culture situés plus au nord du département : pas d'intrant, peu d'eau, fonction de nettoyage des sols valorisée dans les nouvelles primes PAC. C'est moins le cas pour les agriculteurs locaux qui disposent de terres non irriguées. Pour autant, si la filière est portée par les plus gros, les "petits" pourront en profiter.
Les agriculteurs locaux, regroupés au sein de l'association des Canebiers de Provence, poursuivent donc leur mobilisation en faveur du projet, toujours soucieux de le voir aboutir.

Transformer : un projet industriel pour un territoire plus vaste

En 2014, une étude de marché commanditée par la communauté de communes Provence Verdon met en exergue les conditions de faisabilité d'une filière chanvre sur le territoire. Certes le marché existe, mais la demande porte sur des matériaux normés et labellisés, adaptés aux exigences du secteur du bâtiment. Ce qui suppose de réaliser une unité industrielle de transformation.
Dès lors, Provence Luberon s'allie avec le parc naturel régional du Lubéron et le comité d'expansion des Hautes-Alpes qui exploraient également le sujet de leur côté. En 2015, ils font établir les plans d'une unité industrielle, qui pourrait traiter environ 400 hectares de culture de chanvre. La communauté de communes est aujourd'hui en recherche d'un porteur économique de cette unité de transformation et vise notamment les coopératives agricoles. "Cela permettrait au milieu agricole de maîtriser l'outil et de conserver la valeur ajoutée du projet", poursuit la chargée de mission.

Démontrer avec la réalisation d'un bâtiment témoin

Alors que le chanvre progresse dans les constructions individuelles, il reste peu utilisé pour les constructions publiques, soumises à des normes plus drastiques. La communauté de communes a donc souhaité réaliser le nouveau siège de la communauté de communes en béton de chanvre. "La mise en œuvre de ce projet s'est avérée délicate car il n'y avait ni architectes ni artisans locaux vraiment formés au béton de chanvre", précise la chargée de mission de Provence Verdon. Malgré les péripéties du chantier, le bâtiment de 150 m2 réalisé en béton de chanvre labellisé sera mis en service d'ici l'été 2016.

Actionner tous les stades en même temps

De 2012 à 2015, l'ensemble du projet d'étude de la filière chanvre a mobilisé 166.000 euros. Ils ont été financés à hauteur de 61% par des subventions du département du Var, de la région Paca et de l'Etat

"Le plus délicat dans un tel projet, c'est que tous les acteurs soient prêts en même temps, conclut la chargée de mission. Les agriculteurs ne peuvent pas continuer à produire si l'usine n'existe pas. Par ailleurs, tant que l'unité de transformation n'est pas en fonctionnement, la filière bâtiment ne propose pas le produit et ne se peut donc pas se développer".

A sa petite échelle, la communauté de communes a donc essayé d'apporter sa pierre à la création d'une filière locale qui pourrait bien voir le jour dans les années à venir. Sa mise en œuvre dépendra aussi d'un soutien national plus large de la filière : le chanvre coûte encore 30% plus cher que les filières d'isolation actuelles.

Claire Lelong pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contacts

Communauté de communes Provence Verdon
58 avenue de Tavernes
83670 Barjols

Tél. : 04 94 77 18 53
Nombre d'habitants : 21322
Nombre de communes : 15
Site officiel : http://www.provenceverdon.fr/
Nom de la commune la plus peuplée : Rians (4250 hab.)

  • Bernard de Boisgelin
  • Président

Lire aussi