Territoires Conseils

Dans le Gâtinais, le centre de loisirs itinérant s'installe dans les écoles ou au collège (89)


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

A la lisière de l’Ile-de-France et de la Bourgogne, le Sivom du Gâtinais propose depuis 2010 un centre de loisirs itinérant aux enfants du territoire. Sur ce territoire rural très étendu, le centre déménage d’une commune à l’autre pendant les petites vacances. Pour les deux mois d’été, il s’installe au collège. De quoi pallier l’absence de construction tout en offrant un accueil de qualité.

Au nord-ouest de la Bourgogne, entre Sens et Nemours, le Sivom du Gâtinais réunit 25 communes, dont 22 adhèrent au service extra-colaire. Pour accueillir les enfants de ces communes pendant les vacances scolaires, le Sivom louait depuis 2006 un château, ce qui obligeait certaines familles à parcourir 30 km. D’où la volonté des élus de trouver une solution qui permette de "faire tourner" l’accueil des enfants en différents points du territoire. "Nous avons eu l’idée de créer un service des accueils de loisirs itinérant d’abord pour les petites vacances, en utilisant les ressources des communes adhérentes, car cela permet de faire connaître la structure à davantage de familles, tout en réduisant les coûts, puisqu’il n’y a plus de location", explique Christine Aita, présidente du Sivom.

Après les communes, un partenariat avec le conseil général de l’Yonne

L’idée est de recevoir les enfants dans des locaux scolaires qui sont inoccupés durant les vacances. Durant les petites vacances, l’accueil - qui concerne 30 à 40 enfants - a lieu dans des écoles prêtées par les communes. "Nous souhaitions faire tourner l’accueil de loisirs au maximum afin de faire vivre les petites communes, indique Nathalie Corsaro, responsable du service Action sociale et animation. Cependant, nous avons des contraintes matérielles, puisque l’école accueillante doit avoir un réfectoire, une chambre froide, du terrain pour sortir les enfants et des locaux adaptés aux moins de six ans." En pratique, ce sont donc, à tour de rôle, plusieurs communes qui accueillent les enfants. Les conventions d’utilisation des locaux scolaires signées avec chacune de ces communes stipulent qu’il n’y a pas de location de locaux, et certaines prévoient un forfait comprenant le chauffage, l’eau et l’électricité. "Durant l’été, c’est une centaine d’enfants qui est concernée par l’accueil de loisirs, il fallait donc passer à une solution d’une autre dimension. Nous avons pensé au collège du territoire, qui a le mérite d’être doté d’un anneau sportif avec stade et gymnase, et avons sollicité le conseil général en nous appuyant sur l’expérience réussie du centre de loisirs itinérant dans les communes", explique la présidente du Sivom. Nous avions en effet démontré la preuve de la possibilité de mutualiser les équipements : un pari remporté grâce aux compétences des personnels." Une convention a été signée par le Sivom avec le conseil général et le principal du collège de Saint-Valérien en 2010, qui prévoit également une mise à disposition gratuite, avec une participation financière pour les fluides et les produits d’entretien. Le centre de loisirs a investi le collège pour les grandes vacances dès l’été 2011.

Une structure hors les murs qui s’adapte : cantine et transport

"En ce qui concerne la cantine, le service fait appel à un prestataire de service qui apporte les repas en liaison froide, puis dans les communes, nous signons un contrat de travail avec les agents communaux de cantine, précise la responsable du service. Au collège, nous embauchons deux contrats pour l’été." Comme le territoire est très étendu et que le lieu d’accueil du centre de loisirs change en fonction des vacances, le Sivom a mis en place un système de transport pour acheminer les enfants vers la commune accueillante. "En zone rurale, ce service est très apprécié des familles, souligne la responsable du service. Le circuit change bien entendu en fonction de la commune, mais également en fonction des inscriptions afin de répondre au mieux à la demande des familles." L’inconvénient majeur de l’itinérance de l’accueil réside dans l’obligation du déménager le matériel propre aux activités de loisirs ce qui nécessite des temps de mise en place. S’y ajoute la décoration des lieux pour éviter que les enfants aient l’impression de retourner à l’école pendant leurs vacances. Toutefois, le système a l’avantage de rassurer les primaires qui grâce à leurs séjours au centre de loisirs connaissent déjà le collège à leur entrée en classe de 6e.

Fréquentation en hausse et perspective nouvelle

Le partenariat avec les écoles et les familles, conjugué à une démarche de qualité et de formation forte s’avèrent payants puisque la fréquentation est en hausse. "Nous avons prouvé aux habitants qu’on allait vers eux, estime la présidente."

Cécile Perrin pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contacts

Sivom du Gâtinais
6 rue Danton
89690 Chéroy

Tél. : 03.86.97.71.94
Fax : 03.86.97.70.22
Courriel : contact@gatinais-bourgogne.fr
Nombre d'habitants : 16000
Nombre de communes : 25
Nom de la commune la plus peuplée : Saint-Valérien (1691 hab.)

Télécharger