Administration numérique - E-administration : les Français et l'Etat sur la même longueur d'ondes ?

Découvrez comment nous collectons, nous utilisons, nous traitons vos données en lisant notre Politique de protection des données à caractère personnel et notre mention d'information complète sur le traitement.

Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Les données à caractère personnel recueillies à partir du Site sont traitées par la Caisse des Dépôts selon les dispositions légales et réglementaires applicables et conformément à notre Politique de protection des données à caractère personnel, que nous vous recommandons vivement de prendre connaissance à https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Page/Donnees-personnelles.
En effet, le document de Politique de protection des données à caractère personnel de la Caisse des Dépôts complète la présente mention d'information.
Les données à caractère personnel collectées via le présent formulaire en ligne sont destinées à être utilisées par la Caisse des Dépôts. Elles seront également rendues accessibles à nos prestataires techniques, pour les stricts besoins de leur mission.
Les données seront collectées et utilisées à des fins de d'information et d'accompagnement des acteurs territoriaux dans le cadre de nos missions d’intérêt public. Les données à caractère personnel sont également utilisées pour mieux vous connaître et nous permettre ainsi de personnaliser notre communication et participer à l'amélioration de nos services.
Lors de ce traitement, un certain nombre de données à caractère personnel sont demandées à la Caisse des Dépôts. La communication des informations identifiées par un astérisque (*) est obligatoire et conditionne le traitement de votre demande. Les réponses aux autres questions sont facultatives.
Vos données sont susceptibles d'être conservées pendant une durée de trois (3) années à compter de leur collecte ou du dernier contact avec nous.

Comment les Français perçoivent-ils la transformation numérique de l'Etat ? C'est la question simple en apparence à laquelle tente, en substance, de répondre le baromètre Digital Gouv' 2015 coréalisé par Sopra Steria et Ipsos (1). Les résultats de la première vague de ce sondage paru le 10 septembre ont, semble-t-il, de quoi conforter les services de l'Etat dans leurs choix en matière d'e-administration et encourager leurs agents à poursuivre les transformations et les innovations actuellement à l'œuvre. Des retours d'autant plus intéressants qu'ils semblent concerner tous les Français, sans distinction d'âge, de sexe ou de catégorie socio-professionnelle.

Les Français jugent l'administration numérique "avancée"

Concrètement, on note que pour 59% des Français, le développement numérique de l'Etat et de l'administration est jugé "avancé". Avec, toutefois, des disparités en fonction des secteurs. Les services numériques liés à la fiscalité (à 84%) ou à la sécurité sociale (à 60%) sont mis en avant, alors que seulement 30% des Français perçoivent des changements "notables" en termes de justice ou de police. La dynamique est malgré tout positive puisque 75% des Français souhaitent que l'usage des TIC se développe davantage dans les relations Etat-administrés. Le jugement favorable ne s'arrête pas là, puisque 89% (86% pour les plus de 65 ans) se déclarent partants pour les démarches en ligne (51% le feraient "sans hésiter"). Le numérique doit faciliter les démarches pour les événements de vie jugés "difficiles ou stressants" comme la perte ou la recherche d'emploi, la retraite ou encore les demandes d'aides sociales. L'un des avantages perçus par les Français de la dématérialisation serait de ne plus avoir à se déplacer. Les démarches en ligne peuvent se substituer à la relation avec des agents physiques au guichet dès lors que ceux-ci restent joignables par téléphone ou messagerie instantanée.

Plébiscite donné à la simplification

L'étude s'achève sur les principales attentes en matière d'e-administration : "avoir un compte unique sécurisé donnant accès à tous les services publics en ligne" (87%), "ne pas avoir à donner les mêmes informations à différentes reprises" (92%) et, enfin, "être informé des démarches à entreprendre par événement de vie" (88%). Une étude qui arrive à point nommé pour conforter des dispositifs comme "FranceConnect" ou "Dites-le-nous une fois", tout comme les travaux menés au sein du SGMAP sur les événements de vie. Autant de chantiers amorcés qui devraient répondre au moins en partie aux attentes des Français, et ce, sans considérer les avancées en matière d'administration locale rendues possibles par exemple par les nouvelles cartes multiservices, telles que KorriGo (voir ci-contre notre article du 17 juillet 2015).

Philippe Parmantier / EVS

(1) Sopra Steria est une société spécialisée dans la transformation numérique.


Pour aller plus loin

Lire aussi