Territoires Conseils

Commerce en centre-ville : Noyon lance "Ma boutique à l'essai" (60)

Publié le 12/05/2014

Soucieuse de redynamiser son centre-ville, la ville de Noyon a mis en place le concept de "Ma boutique à l’essai". Cette démarche permet d’accompagner des créateurs pendant une phase de test en minimisant les risques. Il s’agit d’un outil d’animation simple, appuyé par un large tissu de partenaires solides.

Une nouvelle boutique a ouvert ses portes en novembre 2013 place de l’Hôtel de ville à Noyon, dans l'Oise. Elle expérimente le concept de "Ma boutique à l’essai", lancé par la ville, en partenariat avec Initiative Oise Est, un réseau d’accompagnement et de financement de la création d’entreprise ou de commerce. "Cette opération résulte d’un double constat : d’un côté, il existe un certain nombre de boutiques vides depuis plusieurs années sans projet sérieux, et de l’autre, des créateurs souhaiteraient pouvoir tester leur activité avant de se lancer durablement", explique Olivier Bourdon, directeur d’Oise Initiative Oise Est. D’où cette idée de proposer à ces derniers un local durant une période test avec un accompagnement complet.

Partenariat solide pour assurer un appui technique et financier

Pour la première boutique à l’essai, un partenariat solide réunit la ville, Initiative Oise Est, la communauté de communes du Pays noyonnais, les chambres consulaires, ainsi que l’association des commerçants qui parraine les nouveaux venus…. "Chacun assume sa participation dans le cadre de ses missions habituelles, explique le directeur d'Initiative Oise Est. L’opération ne nécessite pas un budget supplémentaire, mais elle crée un outil d’animation et de dynamisme sur la ville." Au printemps 2013, le manager de centre-ville a identifié un local disponible et la ville s’est rapprochée du propriétaire pour en négocier le loyer dans le cadre d’un bail précaire. En juin, la ville de Noyon lance un appel à candidatures pour proposer cette boutique à l’essai durant une durée de quatre mois. Au début de l’automne, la ville a rafraîchi le local et une candidate sérieuse s’est présentée pour ouvrir une épicerie fine. La collectivité loue le magasin au propriétaire du local, puis le sous-loue avec l’accord de ce dernier. Elle assure également le montage juridique et la communication de l’opération. Initiative Oise Est accompagne et conseille la future commerçante dans ses choix techniques, financiers, commerciaux… Un partenariat avec des entreprises locales permet de proposer un kit de communication (enseigne, flyers, cartes de visites…) et l’agencement des locaux à tarifs préférentiels. Pendant la durée de l’essai, l’assurance est prise en charge par un assureur noyonnais et les frais bancaires par une agence locale.

Période d’essai rassurante

Afin de réduire les risques, la créatrice d’activité a fait le choix dans un premier temps du système du dépôt-vente des produits locaux : paniers primeurs, pain, moutardes, biscuits, confitures, miel…. Le mobilier de la boutique est prêté (en dépôt-vente) par une brocanteuse qui bénéficie ainsi d’une bonne visibilité dans ce local de centre-ville. Ouverte en novembre, l’épicerie fine a profité à plein des fêtes. Pour valider la rentabilité de l’affaire, la commerçante a demandé une prolongation de la phase-test jusque fin avril 2014. Elle propose désormais un espace salon de thé. "J’étais éducatrice spécialisée, précise la porteuse de projet. J’ai donc tout découvert sur le tas : la gestion des stocks, les comptes, le contact avec la clientèle… La période d’essai est rassurante, car on ne se lance pas tout seul dans le vide." Au départ, les partenaires avaient imaginé la succession de trois créateurs dans la même boutique sur une année. "Aujourd’hui, plusieurs hypothèses sont possibles pour la suite, explique le directeur d'Initiative Oise Est. Soit le projet d’épicerie fine arrête, la boutique se libère et nous hébergeons un autre projet, soit l’épicerie poursuit son activité, et dans ce cas soit dans le même local, soit dans une autre boutique. Pour l’instant, nous avons souhaité mettre la créatrice au cœur du dispositif."

Cahier des charges pour transférer le concept

La médiatisation et le témoignage de la jeune commerçante attirent de nouveaux créateurs venus de l’extérieur, des propriétaires de locaux commerciaux se sont fait connaître, et d’autres territoires ont pris contact pour transposer la démarche "Ma boutique à l’essai". "L’intervention de la collectivité sécurise aussi bien le propriétaire que le nouveau commerçant, souligne Carole Bonnard, première adjointe à la ville. Et la commune ne prend pas de risque particulier, puisqu’elle est en contact avec de nouveaux porteurs de projet." Pour le directeur d'Initiative Oise Est, l’opération prouve qu’il n’y a pas de fatalité en matière de dévitalisation commerciale. "L’une des clés de la réussite, c’est qu’il ne s’agit pas seulement d’un projet individuel, mais d’une opération collective de redynamisation. Cela valorise tous les commerçants." En 2014, Initiative Oise Est prend le temps de conforter la démarche et d’en modéliser les principes à travers un cahier des charges pour permettre à d’autres territoires de s’approprier "Ma boutique à l’essai".

Claire Lelièvre / Magazine Village-L’Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

 

Manager de centre-ville
La manager de centre-ville est une personne recrutée par la commune pour redynamiser le commerce du centre-ville dans le cadre d'une opération financée par le fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce (Fisac), en lien avec l'association des commerçants, pour mener des opérations collectives. Il existe un club national des managers de centre-ville.

Contacts

Commune de Noyon
Service commerce de centre-ville Place de l'Hôtel de Ville
60400 Noyon

Tél. : 03 44 93 36 11
Courriel : pascal.loisel@noyon.fr
Nombre d'habitants : 13593
Site officiel : http://www.ville-noyon.fr

  • Carole Bonnard
  • 1ère adjointe

Oise Est Initiative
2 rue Niepse Les Tertiales, Bât B
60200 Compiègne

Tél. : 03 44 23 00 29
Nombre d'habitants : 15000


Pour aller plus loin