Emploi - Le ministère de la Ville et la fondation Face renouvellent leur partenariat pour 2016-2018


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Un nouveau protocole d'accord 2016-2018 a été conclu à Arras (Pas-de-Calais), le 6 septembre 2016, par le ministère de la Ville et la Fondation Agir contre l'exclusion (Face). Objectifs: amplifier l'engagement de la fondation sur les territoires prioritaires de la politique de la ville et permettre aux jeunes des quartiers sensibles d'être accompagnés par des chefs d'entreprise dans leur recherche d'emploi.

"Ma volonté est que les entreprises, grandes et petites, et leurs réseaux, deviennent des partenaires naturels de la politique de la ville. Tant aux yeux des entreprises elles-mêmes que des pouvoirs publics. Ce n'est pas encore toujours le cas." En renouvelant le partenariat triennal entamé avec Face (Fondation Agir contre l'exclusion) en 2013, Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a marqué sa volonté d'impliquer davantage les entreprises dans l'accès à l'emploi et à la formation des habitants (les jeunes en particulier) des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Ce nouvel accord comporte cinq engagements prioritaires dont le premier consiste à poursuivre le déploiement du projet numérique d'accompagnement "facealemploi" (CV-vidéos, parrainage numérique, simulation d'entretiens d'embauche, visites virtuelles d'entreprises, vidéos métiers…) conçu par la fondation en partenariat avec les acteurs de l'emploi (Pôle emploi, missions locales, etc.) et les entreprises présentes sur les territoires. Face s'engage également à accompagner au minimum 750 habitants des quartiers prioritaires au tournage de leur CV-vidéo.

La fondation présidée par Gérard Mestrallet, qui mobilise 5.250 entreprises sur l'ensemble du territoire, s'engage aussi à favoriser l'insertion sociale et professionnelle d'au moins 1.000 personnes issues des QPV via les emplois d'avenir notamment et les contrats de ville. Les deux partenaires prévoient également de déployer de nouvelles actions comme l'accueil au sein des entreprises de stagiaires de classes de 3e (une semaine de découverte encadrée par des professionnels) afin de lutter au plus tôt contre les discriminations, et l'accompagnement des jeunes diplômés des quartiers dans leur recherche d'emploi. Conformément à sa vocation d'utilité publique, la fondation Face s'engage en outre à accompagner le déploiement de la Garantie jeunes et à renforcer sa participation aux instances de gouvernance de la politique de la ville et d'élaboration des politiques publiques (gouvernance territoriale des contrats de ville, bureau du Conseil national des villes, Observatoire de la politique de la ville, etc.).
 

Lire aussi