Semaine de l'industrie - Le Train de la Nouvelle France industrielle part à la rencontre de quinze villes


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Améliorer l'image de l'industrie et susciter des vocations : ce sera la tâche du "Train de la Nouvelle France industrielle", inauguré, lundi 7 avril, Gare de l'Est à Paris. Desservant une quinzaine de villes françaises jusqu'au 26 avril, le train présentera les innovations technologiques de plusieurs entreprises, comme Alstom, Arkema, Toyota mais aussi de PME comme Ez-Wheel, Getraline ou Lucibel. Pôle emploi participe aussi à l'événement avec près de 200 recruteurs à bord du train, qui organiseront des "speed dating" et donneront de l'information sur les métiers de l'industrie. "Redorer l'image de l'industrie en France est absolument essentiel parce que la relance et le renouveau de l'industrie passent aussi par une question d'image", a déclaré lors de cette inauguration Pascal Faure, le directeur général de la Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services (DGCIS), cité par l'AFP.
Un sondage d'OpinionWay, publié le 7 avril, et réalisé à la demande de l'Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) montre une amélioration de l'image des métiers de l'industrie. Le secteur bénéficie d'une note de 6,94 sur dix, au-dessus de la note de 2012 (6,15). "Depuis quatre ans, l'image de l'industrie n'a jamais été aussi bonne dans l'opinion", se félicite l'UIMM, dans un communiqué du 7 avril. Pour plus de la moitié des Français (51%), l'industrie crée des emplois en France et 42% estiment que le secteur va se développer assez ou beaucoup dans les prochaines années. Seul indice moins bon : l'image de l'industrie auprès des jeunes. Le secteur est encore associé à l'usine (par 20% des jeunes) ou au travail à la chaîne (10%). Moins d'un jeune sur deux (42%) se dit intéressé de travailler dans l'industrie. Mais ce résultat est en progression depuis 2013 et 58% des jeunes pensent que le secteur crée des emplois en France.
Le Train de la Nouvelle France industrielle succède au Train de l'industrie qui, l'an dernier, a permis 1.000 recrutements. Il constitue l'un des événements majeurs de la 4e édition de la Semaine de l'industrie qui a démarré le 7 avril 2014. Près de 3.000 opérations seront organisées dans toute la France, par les partenaires industriels et les ministères concernés pour promouvoir ce secteur et revaloriser son image.
D'après une étude de l'Observatoire paritaire prospectif et analytique des métiers et qualifications de la métallurgie, les besoins de recrutements exogènes annuels moyens de l'industrie d'ici 2020 sont estimés entre 115.300 et 128.700, selon les scénarios de croissance, le scénario le plus optimiste se basant sur un nombre de réductions de postes limité à 5.400, et le scénario pessimiste allant jusqu'à 20.682 réductions de postes. Tous les niveaux et toutes les spécialités seraient concernés par les recrutements.

Télécharger

Lire aussi