Patrimoine - La chaîne des Puys en bonne place pour représenter la France au patrimoine mondial

A l'occasion d'une visite dans la chaîne des Puys, en Auvergne, Delphine Batho s'est clairement prononcée en faveur du choix de "la chaîne des Puys et de la faille de Limagne" comme candidat 2013 à l'inscription du patrimoine mondial de l'Unesco. Tout en indiquant qu'elle ne voulait pas "opposer cette candidature aux autres", la ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie a qualifié le dossier de "solide" et s'est même avancée en se disant "très confiante" dans le soutien du chef de l'Etat. Même si ces annonces feront sans doute grincer quelques dents du côté du ministère de la Culture - normalement en charge de la sélection des dossiers de candidature au patrimoine mondial -, autant d'assurance laisse entendre que les arbitrages sont sans doute bien avancés, avant l'annonce officielle qui devrait intervenir le 31 janvier.
La ministre a notamment mis en avant le fait que la chaîne des Puys est "le seul champ de volcans monogéniques (formés au cours d'une unique éruption volcanique) au monde à réunir une telle densité d'édifices aussi diversifiés, préservés et étudiés". Sa valeur scientifique ayant été reconnue dès le XIIIe siècle, le site est par ailleurs "le lieu fondateur de l'émergence de la volcanologie moderne". Pour justifier son intervention dans le dossier, Delphine Batho a insisté sur le fait que l'inscription des Puys en ferait "le premier site naturel hexagonal inscrit au patrimoine de l'humanité". Une précision de vocabulaire qui permet de ne pas mentionner que la France compte déjà trois sites naturels inscrits au patrimoine mondial : le golfe de Porto en Corse (calanche de Piana, golfe de Girolata, réserve de Scandola), les lagons de Nouvelle-Calédonie et les pitons, cirques et remparts de l'île de La Réunion.
Le début de l'année 2013 pourrait donc être le véritable point de départ de la candidature de la Caîne des Puys. Les porteurs du projet, essentiellement les collectivités territoriales, à commencer par la région Auvergne et le département du Puy-de-Dôme, avaient déjà présenté le dossier en janvier 2012. Il avait alors été écarté au profit de la grotte Chauvet et des vignobles de Bourgogne, dont les candidatures seront examinées cet été par le comité du patrimoine mondial (voir nos articles ci-contre).
Le choix de la candidature de la chaîne des Puys, s'il se confirme (à la fin du mois), ne vaudrait cependant pas adoubement par le comité du patrimoine mondial. La procédure de sélection étant particulièrement sévère, nombre de candidatures ont dû s'y reprendre à plusieurs fois pour être inscrites sur la liste du patrimoine et certaines, comme les sites de Le Corbusier, sont toujours en attente. En tout état de cause, le comité du patrimoine mondial ne se prononcera pas sur ce dossier avant sa session de l'été 2014.
 

Pour aller plus loin

Lire aussi