Tourisme - Deux ans après sa création, premier bilan positif pour le fonds France investissement tourisme


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

© BPI France |

En deux ans d'existence, le fonds France investissement tourisme (FIT) a investi, pour 53,3 millions d'euros dans 30 entreprises. 

Bpifrance a présenté, le 12 septembre, un premier bilan du fonds France investissement tourisme (FIT), un peu moins de deux ans après sa création dans le cadre de la conférence annuelle du tourisme (voir nos articles ci-dessous d'octobre 2015). Exclusivement dédié au financement du secteur du tourisme et des loisirs et doté de 100 millions d'euros, France investissement tourisme est l'une des trois composantes de France développement tourisme (FDT), qui comprend aussi une foncière (500 millions d'euros) vouée au financement de projets de construction et de rénovation lourde d'hôtels et de résidences de tourisme et un fonds (400 millions d'euros) consacré à l'investissement dans les territoires : ports de plaisance, parcs d'exposition, thermalisme, tourisme culturel...

Des investissements dans trente entreprises

Ces deux fonds sont dotés par la Caisse des Dépôts, tandis que FIT est un fonds de capital développement créé par Bpifrance, ayant vocation à prendre des participations minoritaires dans des entreprises du secteur, pour des montants compris entre 0,5 et 5 millions d'euros. L'objectif est "d'accompagner le développement et les mutations de cette filière, porteuse d'emplois et participant à l'attractivité de la France". Plus précisément, FIT doit jouer un rôle de catalyseur pour des opérations structurantes, en co-investissement avec des acteurs privés et - si nécessaire - avec les fonds de Bpifrance susceptibles d'apporter des montants plus importants.
Le premier bilan du fonds FIT apparaît plutôt positif. A ce jour, le fonds a investi dans trente entreprises du secteur, dont treize dans les six derniers mois. Ces investissements s'élèvent à 53,3 millions d'euros, soit plus de la moitié de l'enveloppe en gestion. Les opérations financées visent diverses cibles : l'hôtellerie, les voyages et transports touristiques, la restauration, les loisirs et l'utilisation du temps libre et, enfin, les solutions pour le tourisme (distribution, collaboratif, services autour du tourisme). En termes géographiques, les opérations financées sont réparties sur tout le territoire, mais avec néanmoins une assez forte concentration sur les côtes.

Un "investisseur coach"

A travers ces premiers investissements se dessinent plusieurs lignes directrices : favoriser la mutation des acteurs traditionnels (par exemple en accompagnant la refonte de l'offre et l'approche digitale), créer des entreprises intermédiaires (ETI) autour de marques fortes, renouveler l'offre touristique et les services autour des loisirs (par exemple en allouant 25% des fonds à des startups et jeunes entreprises ou en faisant travailler ces dernières avec des ETI et PME du portefeuille) et, enfin, travailler avec les régions sur les logiques de destinations et d'écosystèmes.
Autre aspect positif : France investissement tourisme ne se veut pas un simple apporteur de capitaux, mais se revendique comme un "investisseur coach". De façon plus concrète, FIT propose en effet également un "programme accélérateur" (accompagnement sur mesure de PME, durant plusieurs mois), une mission digitale (création de supports de commercialisation, optimisation des réseaux sociaux ou développement d'applications mobiles), une ouverture à l'international et un accompagnement à l'export, ainsi qu'un appui à la recherche de partenaires.
Compte tenu des dossiers en cours de finalisation, il reste encore 35 millions d'euros à investir. Mais - signe du succès du fonds - Bpifrance prévient d'ores et déjà qu'"un ré-abondement probable est à prévoir".

Télécharger

Lire aussi