En bref - Lancement des assises de la mobilité le 19 septembre


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Lors de son discours devant le corps préfectoral ce 5 septembre à l’Élysée, Emmanuel Macron a annoncé que les assises de la mobilité seraient lancées le 19 septembre prochain. "Ces assises visent à mettre autour de la table l’ensemble des acteurs de la mobilité : les collectivités, les acteurs des travaux publics, les préfets sur le terrain, les administrations compétentes, les acteurs du transport et des infrastructures, pour construire des solutions de mobilité au plus près du terrain", a précisé le président de la République. Ces assises constituent l'un des chantiers majeurs de la ministre en charge des transports, Elisabeth Borne, qui table sur une loi de programmation début 2018, et de celui de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, son ministre de tutelle.
Comme il l’avait déjà fait savoir en Bretagne lors de l’inauguration de la ligne LGV Paris-Rennes le 1er juillet dernier, Emmanuel Macron souhaite donner la priorité aux transports du quotidien plutôt qu’à de nouveaux projets d’infrastructures. "Les transports du quotidien doivent suivre un changement de paradigme profond, passer d’une logique de moyens où l’État est le bâtisseur de routes, de ponts, à une logique de résultats où l’État devient l’architecte qui met à disposition des services de mobilité pertinents sur un réseau d’infrastructures déjà dense", a-t-il expliqué devant les préfets. Le chef de l’État préconise d’aller vers "une logique de facilitateur qui encourage la multimodalité, la coordination entre les acteurs de terrain, et également évidemment des investissements indispensables pour moderniser certaines infrastructures existantes et pour les adapter à des changements d’usage et au numérique".

Lire aussi