Education prioritaire - CP à 12 : le recteur de Limoges dédouble de façon anticipée toutes les classes de CP dans tous ses REP


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

© F.Marvaux / REA |

L’académie de Limoges dédoublera dès septembre tous les CP de ses deux REP+, ainsi que le demande le ministre de l'Education nationale (voir notamment notre article du 24 mai 2017) mais aussi les classes de CP de ses cinq REP. En perte d’effectifs depuis plusieurs années, le manque de locaux ne se pose pas dans ses écoles. L’objectif de ce déploiement anticipé n’est "pas de faire du zèle mais 100% de réussite en CP", assure son recteur Daniel Auverlot. Et pour former les maîtres à cette nouvelle organisation, il avait besoin d’une "masse critique". Car Daniel Auverlot veut "accroître le professionnalisme des maîtres de cours préparatoire" et les "accompagner davantage dans l’objectif de maîtrise de la lecture". Une action de formation est prévue, composée de 14 journées de regroupement par an pour chaque maître.
Du côté des syndicats d'enseignants, le Snuipp-FSU et le SE-Unsa de Haute-Vienne estime que la démarche est "précipitée" et s'opposent à la disparation des maîtres surnuméraires créés dans le cadre du dispositif "Plus de maître que de classe" (PDMQC) de la réforme Peillon. Le recteur convient avoir transformé les PDMQC positionnés sur le cycle 2 pour dédoubler les CP, mais sauf à Brive où deux postes ont été ouverts. De plus, le dispositif est "maintenu en milieu rural et en cycle 3", assure-t-il.
Comme ses prédécesseurs, Daniel Auverlot s’inquiète de ce que sera le tissu scolaire de l’académie dans dix ans si la baisse démographique continue sur ce territoire. Il compte réunir à la rentrée 2017 les maires du Limousin, les présidents d’EPCI et les trois Dasen de Haute-Vienne, de Corrèze et de Creuse pour engager "une réflexion sur l’excellence en milieu rural" et réinterroger l’articulation entre écoles et collège de secteur, la place du numérique et le rôle des internats.