Personnes âgées - Ehpad : l'offre et la demande territoriales sont très loin de coïncider


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

© logement-séniors.com |

Cinq départements concentrent 18% de la demande alors qu'ils ne disposent que de 5% de l'offre de lits en Ehpad. A l'inverse, l'offre excéderait la demande dans d'autres départements.

Le site logement-seniors.com, spécialisé dans la recherche de solutions d'hébergement en établissements pour les personnes âgées, publie une étude originale sur "Dépendance et offre d'hébergement : situation des Ehpad en France". Réalisée à partir des requêtes des internautes, sa composante la plus intéressante consiste à mesurer le répartition territoriale des tensions entre l'offre et la demande d'hébergement en Ehpad. Elle met en évidence une fréquente absence de coïncidence entre les départements présentant la plus forte demande en ce domaine et ceux disposant de l'offre la plus importante.

Un nombre de places à doubler d'ici à 2040

Pour cadrer la réflexion, l'étude commence par rappeler un certain nombre de données de base déjà bien documentées : une entrée en Ehpad à l'âge moyen de 84 ans et cinq mois, une durée moyenne de séjour de deux ans et demi, 74% de bénéficiaires de l'APA (dont six sur dix classées en GIR 1 et 2), un tarif hébergement moyen en Ehpad de 1.810 euros par mois dans le privé et 1.708 euros dans le public (à comparer à une moyenne des retraites de 1.322 euros par mois)...
Le vieillissement de la population française - 21% de seniors (plus de soixante ans) en 2016, 32% prévus en 2040 - pose la question de l'offre d'hébergement avec d'autant plus d'acuité que le nombre de personnes âgées dépendantes pourrait croître de 50% d'ici à 2040. Dans ces conditions, la question se pose : "Y aura-t-il assez d'Ehpad pour répondre à la demande ?" La réponse n'est pas vraiment optimiste, puisque "malgré une offre importante de lits [557.641 places, ndlr], le nombre de places en Ehpad est aujourd'hui limité. Le délai d'attente avoisinerait ainsi huit mois dans les structures publiques, selon une enquête de l'UFC Que Choisir.
Compte tenu de la croissance démographique, du vieillissement de la population et de l'accroissement de l'espérance de vie, il faudrait doubler le nombre de lits d'ici à 2040 pour conserver le ratio actuel de dix places pour cent personnes de plus de 75 ans. Mais ce n'est pas la tendance actuelle, puisqu'en 2012, par exemple, 5.000 places ont été créées pour un besoin de 10.000 places.

Des départements "sous forte tension"

Cette situation accroît les tensions entre l'offre et la demande, d'autant plus qu'elle se double d'une répartition territoriale très inégalitaire de ces deux éléments, ce qui place certains départements "sous forte tension". Selon l'étude menée par le site durant l'année 2017 à partir des requêtes des internautes, cinq départements - les Alpes-Maritimes, la Meurthe-et-Moselle, la Manche, la Mayenne et le Loir-et-Cher - concentrent 18% de la demande en France alors qu'ils ne disposent que de 5% de l'offre de lits en Ehpad.
L'étude dresse ainsi la carte du "Top 10" des départements où la demande excède l'offre. Outre les cinq déjà cités, on y trouve aussi l'Allier, la Charente, la Loire, la Meuse et la Sarthe.
A l'inverse, le "Top 10" des départements où l'offre excède la demande regroupe le Maine-et-Loire, le Morbihan, la Moselle, le Nord, le Pas-de-Calais, le Puy-de-Dôme, les Pyrénées-Atlantiques, le Bas-Rhin, le Rhône et la Vendée. 


Pour aller plus loin

Lire aussi