Fonction publique territoriale - Protection complémentaire : la MNT lance un comparateur de mutuelles labellisées


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

© Patrick Allard / REA |

La Mutuelle nationale territoriale (MNT) a annoncé mardi 13 juin le lancement de "Terriscope", comparateur d'offres labellisées dans le domaine de la protection complémentaire. La participation des collectivités à cette protection, qu'elles jugent trop complexe à mettre en oeuvre, et insuffisante par les syndicats, figure en bonne place parmi les points que ces derniers souhaitent aborder avec le nouveau ministre en charge de la fonction publique, Gérald Darmanin.

Terriscope, comparateur d’offres labellisées proposé par la Mutuelle nationale territoriale (MNT), est disponible pour les agents territoriaux depuis le 13 juin 2017. Ils peuvent désormais comparer les garanties et les services contenus dans de nombreux contrats santé et prévoyance, annonce la mutuelle dans un communiqué. Cet outil offre aux agents la possibilité de comparer les contrats labellisés en santé et en prévoyance en fonction de leurs services et de leurs garanties. Ceux-ci ont été sélectionnés sur la base d’une enquête quantitative réalisée en ligne.
A ce jour, Terriscope compare les offres en santé de quinze complémentaires. Les principale garanties comparées sont l’appareillage, le dentaire, les honoraires, l’hospitalisation, l’optique et la pharmacie. Il évalue aussi les offres en prévoyance de sept complémentaires pour trois garanties et services : le maintien de salaire en cas d’incapacité temporaire de travail, le maintien de salaire en cas d’invalidité permanente et l’assistance.  Les données sont mises à jour de façon semestrielle. La MNT entend ainsi accompagner les agents territoriaux dans leur choix de complémentaires santé et prévoyance.

90% des territoriaux couverts

Depuis le décret du 8 novembre 2011 relatif à la participation des collectivités locales, qui permet aux employeurs territoriaux de participer financièrement à la protection sociale de leurs agents, les offres et les contrats se sont multipliés. Au point de rendre les comparaisons entre contrats labellisés "impossibles pour les agents de par leur nombre et l’absence de critères communs de présentation", déplore un récent rapport du CSFPT (voir ci-dessous notre article du 31 mars). Une problème auquel le nouvel outil entend répondre.
Le rapport du CSPT relève que les agents territoriaux sont désormais plus nombreux à disposer d'une protection sociale complémentaire - 90% d'entre eux ont souscrit une complémentaire santé et la moitié environ sont bénéficiaires d'un contrat garantissant le maintien de leur salaire en cas d'arrêt de travail supérieur à trois mois, mais estime que "la majorité des collectivités ne [s'y sont] pas engagées", du fait de la complexité des modalités de participation. Une situation jugée inacceptable par les syndicats, qui entendent bien mettre ce point à l'agenda de leur échanges avec le nouveau ministre en charge de la fonction publique, Gérald Darmanin.

Lire aussi