Mobilité - Le Gart se félicite de la création d'un ministère des Transports dédié


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

© P. Sittler / REA |

Dans un communiqué, le Groupement des autorités responsables de transport (Gart) s'est félicité ce 18 mai de la création d'un ministère des Transports dédié avec la nomination à sa tête d'Elisabeth Borne. Il a rappelé que parmi les recommandations prioritaires issues des Etats généraux de la mobilité durable dont il a été l'un des promoteurs figurait la création d'un ministère des Transports et de la Mobilité de plein exercice. "Cette prise en considération de la dimension Transports au sein de l'exécutif représente pour le Gart et ses adhérents, une première réponse positive face aux attentes du secteur, indique le communiqué. Qui plus est, le choix d'une spécialiste reconnue et appréciée comme Elisabeth Borne pour diriger ce ministère témoigne de toute l'importance donnée par le Gouvernement à ce secteur."
Autre acteur des Etats généraux de la mobilité durable, la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV) s'est aussi félicité de cette nomination : "Toute la profession des transports routiers de voyageurs est aujourd'hui particulièrement sensible à la création d'un ministère de plein exercice pour les transports, ce qu'elle appelait de ses vœux depuis de très nombreuses années. Cette création démontre la prise en compte par le gouvernement à sa juste mesure du secteur des transports et de son importance dans le développement de notre pays. La dénomination du ministère rappelle que la question de la transition écologique et énergétique constitue l'enjeu central des prochaines années pour nos entreprises de transports."
Lors de la cérémonie de passation des pouvoirs, jeudi 18 mai au matin, Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux Transports, a confié "les clés du camion, de l'avion, du train, du bus, du vélo", à la nouvelle ministre déléguée aux Transports. Le secrétaire d'Etat aux Transports a salué l'arrivée de la patronne de la RATP aux commandes du ministère, soulignant qu'elle remplissait "toutes les cases". Il s'est réjoui qu'Elisabeth Borne ait obtenu le titre de ministre, alors qu'il n'était que secrétaire d'Etat : "Si vous y voyez une pointe d'amertume, vous avez raison", a-t-il souri.
Elisabeth Borne a exprimé son "bonheur" de retrouver un ministère et des équipes qu'elle "connaît bien", se réjouissant "d'inscrire (mon) action auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire", Nicolas Hulot. "J'ai dédié ma carrière aux sujets de la transition écologique et du transport et j'aurai à coeur d'incarner les grands enjeux de ce ministère dans la lignée de l'accord de Paris", a-t-elle ajouté.

Lire aussi