En bref - Une cité scolaire internationale à Marseille en 2022 ?

 Euroméditerranée2 dans son environnement socio-économique
© euromediterraneeacte2 | Euroméditerranée2 dans son environnement socio-économique

Christian Estrosi, président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a annoncé, le 19 avril, la création à Marseille "d’une Cité scolaire internationale incluant une école primaire, un collège et un lycée", à l'instar des "sept établissements de ce type" existant en France, citant le lycée international de Saint-Germain-en-Laye et la Cité scolaire internationale de Lyon. La Cité serait bâtie sur un terrain "acquis par la ville de Marseille" sur le périmètre de l’opération d’intérêt national Euroméditerranée 2.
"J’ai milité auprès du conseil départemental et de la ville de Marseille pour qu’ensemble, nous bâtissions cette cité internationale", a-t-il déclaré, "la maitrise d’ouvrage sera portée par la région au titre de notre expérience de gestion de main unique de l’ensemble des cités mixtes du département des Bouches-du-Rhône". Si le projet est toujours "en cours de définition", les travaux sont d'ores et déjà estimés à 65 millions d'euros et devraient débuter en 2020 pour une ouverture deux ans plus tard.
Pour Christian Estrosi, ce devra être "un établissement d'excellence", accueillant des jeunes ayant les "compétences scolaires et linguistiques" requises. Il comportera un internat. Le projet pédagogique sera déterminé dans les semaines à venir. Les "langues et cultures qui seront enseignées" ne sont pas encore choisies.
Le président de région a indiqué qu'il répondait là à la demande d'investisseurs chinois. Il inscrit d'ailleurs ce projet dans le cadre de la politique diplomatique qu'il entend impulser.
Il évoque également une passerelle avec "l’Université régionale des métiers" qui sera édifiée sur le périmètre d’Euro-méditerranée et "dont les travaux débuteront dans les semaines à venir".