Investissements d'avenir : le volet régional du PIA 3 est lancé

PIA 3
© Commissariat général à l'investissement | PIA 3

Le volet régional du PIA 3 doté de 500 millions d'euros sur un total de 10 milliards d'euros a été lancé le 24 février, avec la publication d'un appel à candidature sur les avances remboursables et subventions. Les régions, qui l'attendaient avec impatience, vont pouvoir définir leurs priorités avant le lancement des appels à projets attendus pour l'été.

Les actions régionalisées du troisième programme d’investissement d’avenir vont pouvoir démarrer. C’était une attente forte des régions qui ont vu l’enveloppe régionale de ce programme décupler pour atteindre les 500 millions d’euros : la moitié en subventions et avances remboursables (par le biais de Bpifrance et de la Caisse des Dépôts) et l’autre en fonds propres dans les entreprises. Ces actions sont codécidées entre préfecture et région. Un appel à candidature a été lancé ce 24 février sur le site du commissariat général à l'investissement au sujet des 250 millions d’euros d’avances remboursables et subventions. Le but est de permettre aux régions de définir leurs priorités parmi les trois types d’actions éligibles : le soutien aux PME innovantes ; l’accompagnement et la structuration de filières et le développement de l’ingénierie de formation. Une fois ces priorités définies, les premiers appels à projets proprement dits seront lancés "avant l’été", a précisé le Premier ministre dans une communication présentée en conseil des ministres, le 24 février.
La seconde enveloppe de 250 millions d’euros en fonds propres fera, elle, l’objet d’une consultation afin de "déterminer les meilleures conditions d’intervention dans les premiers stades de développement des entreprises : pré-amorçage, amorçage et capital croissance".

Un milliard d'euros investis dans les territoires

Ce volet régionalisé s’inscrit dans la logique de la loi Notr et du renforcement du pouvoir économique des régions. Il constitue "une illustration supplémentaire de la nouvelle relation entre l’Etat et les territoires que le gouvernement a souhaité mettre en œuvre, notamment par la négociation de deux plateformes d’engagement réciproques avec les régions", se félicite le Premier ministre.
Et comme pour un euro investi par l’Etat, la région doit apporter le même montant, c’est au total un milliard d’euros qui sera ainsi investi dans les territoires. "Le dynamisme de ces PME et des filières dans lesquelles elles s’inscrivent, leur ancrage territorial et leur capacité d’innovation vont produire un effet d’entraînement majeur sur l’ensemble de l’économie française", anticipe le Premier ministre. Les pôles de compétitivité seront aux premières loges. Ils ont une "expertise unique à apporter à l’examen des projets locaux" fait valoir la communication.

Au total, ce troisième programme d'investissements d'avenir, inscrit dans la loi de finances pour 2017, mobilisera 10 milliards d'euros. A eux deux, les deux premiers PIA auront permis d'engager 47 milliards d'euros.
 

Lire aussi