Baromètre 2017 des achats responsables : acheter mieux ne coûte pas plus cher !


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Baromètre des achats responsables
© ObsAR | Baromètre des achats responsables

L’observatoire des achats responsables (ObsAR) a présenté le 2 février la huitième édition de son baromètre des achats responsables. Cette nouvelle édition démontre clairement que les pratiques d’achats responsables se sont ancrées dans les politiques d’achats. L’obstacle budgétaire, selon lequel acheter responsable revenait à acheter plus cher, est en net recul. En effet, en comparant les six derniers baromètres, on remarque qu’en 2012, les contraintes budgétaires étaient en frein pour 55% des répondants, contre seulement 35% d’entre eux en 2017.

Un bilan encourageant

Parmi les répondants à cette enquête, 64% sont issus du secteur privé (entreprises de toutes tailles) et 31% du secteur public (dont 21% de collectivités territoriales). Le premier point positif est que 89% d’entre eux ont mis en place une politique d’achats responsables. De plus, la mise en œuvre ou l’approfondissement de la politique d’achats responsables est une priorité pour 43% des répondants. L’achat durable a donc bel et bien trouvé sa place dans la pratique des acheteurs publics et des entreprises soumissionnaires. Pour 95% des répondants du secteur public, l’autre priorité est la facilitation de l’accès des TPE/PME aux marchés publics. Pour y parvenir, 87% des acheteurs publics affirment allotir leur marché et 41% effectuent des démarches actives pour solliciter les TPE/PME compétentes n’ayant pas les moyens de se faire connaître.
Par ailleurs, la problématique des délais de paiement demeure un point d’attention important pour le secteur public. Il est inférieur à 30 jours pour 38% des répondants publics, alors que seulement 12% des entreprises privées respectent un tel délai.

Encore quelques progrès à faire…

En effet, si ces chiffres démontrent un réel investissement des acheteurs publics dans la mise en place d’une politique d’achats responsables, les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous. Parmi l’ensemble des répondants privés et publics ayant mis en place une politique d’achats responsables, 55% ont atteint des objectifs conformes à leur attente et 24% ont obtenu des résultats inférieurs à leurs objectifs. Cependant, si l’on observe les chiffres du seul secteur public, seulement 38% des répondants ont atteint leur objectif, et 38 autres pourcent ont réalisé des objectifs en deçà de leurs attentes. Pour justifier ces chiffres, les structures publiques ont déploré un manque de soutien concret aux priorités publiques affichées ainsi qu’un manque de formation des acheteurs publics.
Enfin, le baromètre évalue les principales difficultés de mise en place et de développement d’une politique d’achat responsable. Si les contraintes budgétaires sont de moins de moins un obstacle, les principales difficultés demeurent, parmi ceux ayant déjà mis en place une telle stratégie, le manque d’indicateurs de mesure (42%) et les objectifs contradictoires (39%).
 

Lire aussi